AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [fluff] "KRIEG"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
=][= Artémis =][=



Nombre de messages : 3178
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: [fluff] "KRIEG"   Sam 19 Aoû 2006, 13:55

Salut voici un ptit peu de Fluff venant de Warseer .... La planète KRIEG ( Deathkorps)

DSL c'est en anglais .....




Citation :
Ares (K3 V star)
Ares, the Krieg system sun, is an orange main sequence star, slightly smaller and dimmer than Sol. Its age is estimated at 4 billion years. Like all K class stars Ares produces much less radiation.

Loge (Krieg I)
Distance to sun: 0.3UA
Diameter: 15,234km
Density: 6.2
Gravity: 1.4G
Axial tilt: 9°
Duration of day: 25 standard hours
Duration of year: 58.36 local days (63.22 standard years)
Atmosphere: standard pressure, 50% sulphur compounds, 50% Nitrogen Oxides
Temperature: 160° C in average
Moons: one large (Sigurd), one medium (Hodjordis)

Loge is a very large greenhouse world orbiting close to the sun. The heat, the gravity and acidity of the atmosphere makes the world totally unfit for colonisation and little effort has been done in this direction in the millennia since humans first settle the Ares system. It is rumoured that Loge is rich in mineral resources but local conditions make any colonisation very costly, if at all possible.

Krieg (Krieg II)
Distance to sun: 0.6UA
Diameter: 10,531km
Density: 6.1
Gravity: 0.97G
Axial tilt: 12°
Duration of day: 26h
Duration of year: 165 local days (178.81 standard days of Terra)
Atmosphere: standard pressure, 77% Nitrogen, 21% Oxygen, traces of other gases
Climate: cool (originally), currently cold (average temperature of –7°C)
Surface water: 60% (highly polluted)
Humidity: 56%
Relief: barren, hilly
Natural resource:
Organics: plentiful
Radioactive products: scarce
Industrial metals: very plentiful
Heavy metals: scarce
Light metals: very plentiful
Rare/special minerals: scarce
Gemstones/Industrial crystals: scarce
Moons: one medium (Tarnhelm)
World class: Civilised world
Population: 9,134,000,000
Tech level: Imperial Standard
Tithe Grade: Solutio Extremis
Aestimare: B34

Krieg is described in greater detail later on.
Tarnhelm, the sole moon of Krieg, is the main Naval station in the Krieg system. In orbit around the moon are dry docks where the system ships of the Space Defence Forces are produced, but they are large enough to accommodate Imperial cruisers and often serve as a staging point for patrols of the Imperial Navy. The moon is also home to the Battlefleet Krieg in charge of the defence of the entire sub-sector. There is also a Naval academy, which trains the officers of the Battlefleet as well as those of the local defences.

Donner (Krieg III)
Donner is a medium gas giant with a faint ring situated 0.9UA from the sun and around which orbits 15 moonlets, seven small moons and 4 medium moons. All are airless rock balls of little importance and most are not even named.

Hagen (Krieg IV)
Another medium gas situated 1.5UA from the sun; Hagen has many moons, including 7 large satellites, including two with an atmosphere, one of Fluorine and the other of Methane. There is next to no Imperial presence, except random patrols by system ships. Hagen’s storms are spectacular however, with winds raging in excess of 1,000 kph.

Wotan (Krieg V)
Wotan is a massive gas giant at the heart of the Krieg system, 5.1UA from the sun. There is a Naval waystation orbiting this planet. Ships in transit to Krieg are requested to stop there to pay tariff duties and for inspection.
Wotan has many moons, 16 moonlets, 9 small moons, 7 medium moons and 2 large moons. These last two, Khoros and Beryl, are of capital importance to Krieg. Khoros, the surface of which is covered by frozen water, is the main supplier of fresh unpolluted drinking water to the Deep Cities of Krieg. Although all cities have plants to process the polluted water of the planet, it is cheaper to have it shipped from Khoros.
Beryl is extremely rich in minerals and other natural resources and has become a gigantic strip mine. The minerals are processed there and then sent to the Krieg industry on the main world.
The population on this world rotates back to Krieg every two cycles (the cycle is the term used for the Kriegan year). The workers are highly paid and extensive facilities are provided to them. They remain under strict control of both the government and the Adeptus Mechanicus however. Working on Khoros or Beryl is considered a great service to the population of Krieg, for they provide much needed resources. Workers are sometimes awarded medals for their accomplishment and they wear it proudly.

Khoros (Krieg Va)
Diameter: 7,000km
Density: 5.0
Gravity: 0.63G
Axial tilt: 12°
Duration of day: 25 standard hours
Atmosphere: very tenuous, 98% carbon dioxide
Temperature: -70° C in average
Surface Water: 70%
Relief: mountainous, rough
Natural Resources:
Radioactive products: scarce
Industrial metals: plentiful
Heavy metals: plentiful
Light metals: very plentiful
Rare/special minerals: scarce
Gemstones/Industrial crystals: scarce
Population: 120,000

Beryl (KriegVb)
Diameter: 8,000km
Density: 6.7
Gravity: 0.99G
Axial tilt: 23°
Duration of day: 29 standard hours
Atmosphere: tenuous, 98% Nitrogen
Temperature: -40° C in average
Surface Water: 20%
Relief: hilly, plains
Natural Resources:
Radioactive products: scarce
Industrial metals: very plentiful
Heavy metals: plentiful
Light metals: very plentiful
Rare/special minerals: scarce
Gemstones/Industrial crystals: scarce
Population: 480,000

The Nibelung Ring
Situated roughly 10UA away from the sun, the Nibelung Ring is a massive asteroid belt and a natural defence to the inner Krieg system. Patrols are heavy in that area. But most importantly, the belt is riddled with mines and several listening posts, used to spy on any approaching vessel.
While the Nibelung Ring is mineral rich it has not been exploited, probably because of its strategic importance as a first line of defence in case the system was ever invaded, it is very rich in minerals, especially iron.

Erda (Krieg VI)
Erda is a small gas giant 19,5UA away from the sun. Its beautiful green colour is a sight to behold. Compared to stormy Hagen or the massive Wotan, Erda is a placid world. In the myths of Krieg Erda is a good omen and if it shines brightly it is considered as a sign of good fortune for anyone who beholds this phenomenon.

Alberich (Krieg VII)
Situated usually at 38UA from the sun, Alberich is the last planet of the Krieg system. A frozen rock ball with no atmosphere whatsoever, Alberich has an ellipsoid orbit around Ares that sometime send it as far away as 55UA from the sun. The planet has no moon and is of no interest to the Imperium.

Sieglinde, Brünnhilde
Sieglinde and Brünnhilde are two space stations orbiting at more than 60UA from the sun. They are very close to the warp zone and are crewed by the Krieg PDF with teams from the Adeptus Astra Telepathica and a few Navigators providing the expertise. Their task is to monitor all traffic coming in and out of the system and to serve as alert warning stations should the system be invaded.
Kriegans posted on those stations take their work very seriously. They know they are the first line of defence of their world. Only volunteers with a strong mind are accepted, because of the loneliness inherent in such postings.
Krieg before the apocalypse

Krieg before the apocalypse
In order to better understand the history and situation of Krieg, a brief description of the situation before the rebellion of 433.M40.
At that time Krieg was a peaceful planet populated by a hard-working, hard-nosed, industrious, well-educated and disciplined people with an unyielding faith in the Almighty Emperor of Mankind (which remains the case to this day). The planet was covered with vast plains, large forests, rolling hills and tall snow-covered mountains and was slightly colder than Terra standards.

Krieg was a centre of learning, the University of Heidelstadt being renowned in the entire sub-sector and beyond and a world where the military was held in the highest respect as it had a long and glorious tradition of service to the Imperium. Officers in particular were perfectly trained in the military academies of the planet and the General Staff was highly competent.
The political system of Krieg was aristocratic and centred on the Landtag, the assembly of the noble families and city representatives of the planet. Most noble families were large land-owners and industrialists. The Autarch, head of the government of Krieg, was elected among their numbers and held office for five years. The most important families were the Schönhausen, the Habsgen-Lothrinburg and the Hohenstauffen, among others. These families shared power on Krieg and their members were often elected as Autarch. When they were not, client families were selected in their place.
In 428.M40, in the closest elections in the history of the Landtag, Reinhardt von Oldenberg was elected Autarch against Otto von Schönhausen, the candidate of the establishment. The old families accepted this, knowing that in five year’s time they would regain power.
However over the next five years, Oldenberg bribed, blackmailed and otherwise corrupted as many members of the minor families and military officers in an attempt to maintain himself in power. And in 433.M40, when election time came again, he was re-elected with a large majority. His first action as newly elected Autarch was to proclaim Krieg independent from the Imperium and renounce the Emperor as his Divine master.


________________________________________________________________________________________________________________________________


Dernière édition par le Lun 13 Nov 2006, 00:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
=][= Artémis =][=



Nombre de messages : 3178
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: [fluff] "KRIEG"   Sam 19 Aoû 2006, 13:56

Citation :
The civil war
This action caused an outcry within the population of Krieg. Millions demonstrated their loyalty to the Imperium and faith in the Emperor with huge demonstrations in the streets of the cities, an event never seen before in the history of the planet. These actions were repressed severely by the legal authority of Krieg, at gunpoint if necessary.
After a week of civil unrest, one of the house guard of the Autarch, the Krieg 7th ‘Totenkopf’ launched an assault on the palace in an attempt to overthrow Oldenberg and re-establish the authority of the Imperium on the planet. The attempt was stopped by other regiments of the house guard loyal to the Autarch, their officers having been bribed or otherwise corrupted. The Krieg 7th retired with heavy losses.
In the mean time, the old families, especially the Schönhausen and the Habsgen-Lothrinburg, along with officers of the Planetary Defence Force loyal to them, decided to launch an open rebellion against the felonious rule of the Autarch and re-establish the authority of the Imperium.
The armies of Krieg were divided between those who sided with the Autarch, either by loyalty to the legal power, through corruption or blackmail, and those who sided with the Imperial loyalists out of duty for the Emperor.
Rapidly, open war broke out between the two factions. The conflict was total, cities were bombed into submission, the countryside burned, large parts of the population were deported by either side into labour camps because they were deemed disloyal to their camp. As a result the surface of Krieg was devastated and the population slowly moved into massive underground bunkers to avoid the worst effect of the war. Pollution worsened as both sides tried to outdo each other in a war of attrition. On top of this the loyalists made a point in continuing to pay the tithes to the Imperium, both out of loyalty and because they did not want the intervention of outside forces in their internal affairs.
Trenches, bunkers and barbed wire mushroomed across the blasted landscape of Krieg as the war ground on. The ground shook day and night as thousands of artillery pieces pounded the enemy.
The war was a deadlock. Both sides were relatively well balanced and none seemed able to win a decisive battle in this war of attrition which rapidly militarised the whole society of Krieg. The politicians gave way to the military and the Landtag of the loyalists was suspended until the end of the war, the General Staff taking charge.
Cities changed hands several times, each time the victors purging the dwindling population of elements they considered hostile. The loyalist population especially worked itself into a fury over the rejection of the Imperial Cult and provided fanaticised troops to the armies of the pro-Imperial faction.
In 443.M40, after a decade of inconclusive and total warfare, the loyalist General Staff was at a loss as to what they should do to force the decision. They refused to allow the wider Imperium to be involved in what they considered as the internal affairs of Krieg. Colonel Jurten of the Krieg 33rd proposed a radical campaign of nuclear cleansing of the main cities loyal to the Autarch. This would deal a crippling blow to the enemy’s industrial capabilities, as well as to its morale. The General Staff approved and the Jurten plan was put in motion.
Each side had been developing nuclear weapons and they had been used on a few occasions as battlefield weapons, but never before in a strategic sweep of all the enemy’s capabilities. The first attacks were devastating to the Autarch’s forces, dealing him what seemed a crippling blow.
However the Autarch had his own nuclear weapons and unleashed them on the loyalist cities, destroying several. Both sides were severely crippled by this and the planet was utterly devastated. For several years they both tried to rebuild their forces and to bury their cities deeper away from the dangers of radiation and heat of nuclear explosions.
Colonel Jurten remained adamant that his plan had the greatest chance of success and the population supported him because they had suffered so much they wanted those loyal to the Autarch to burn in hell..
The strategy would be different this time around however. The enemy defences would be nuked and then the loyalist soldiers would move through the irradiated areas and take the enemy cities. Even with maximum protection thanks to drugs and suits, Jurten was sending soldiers to their death. The dose of radiation they would receive would be fatal and they would not last more than a few weeks, at best. But the soldiers of Krieg were willing to die to defeat their enemy. Thus the Death Korps was born.
The Autarch’s forces were taken totally by surprise by this suicide technique. Several of his main cities were taken with minimal fighting. While the troops that led the assault all died of radiation, they survived long enough for reinforcements to be sent and relieve them.
Without much of his industrial power, the Autarch fled from the cities with what troops remained loyal to him as the armies of loyalists drew close. Even after reasserting their authority the loyalists did not abandon their hunt for the traitor Autarch.
For roughly another five hundred years, a guerrilla war would continue on Krieg. The Autarch’s forces would hide in the desolate regions of Krieg and launch raids against cities. They lived deep in the atomised wastelands, away from the main population centres, drawing their strength from those who did not manage to reach the underground bunkers in time or refused to.
In 463.M40 a commando operation in the Alpen mountains, led by the Krieg 7th, eager to repair past mistakes, managed to capture the Autarch in his bunker. Oldenberg was put on trial and sentenced to death, and publicly eviscerated.
Every time the loyalists thought they found an enemy camp or a region supporting them they would simply drop a few nuclear bombs. But as the enemy retreated to underground networks in the mountains, this method became less efficient and the PDF was forced to resort to more conventional methods.
In 945.M40, after more than five centuries of warfare, Krieg was proclaimed liberated from the taint of the rebellion of the Autarch. To this day however the nuclear wastelands outside the underground cities remain the domains of a free people, refusing the authority of the re-established Autarch and blaming the General Staff for its ruthless methods in the war.

Krieg Today
Today Krieg’s surface is little more than a radioactive wasteland. There is nothing left of the rolling plains and thick forests. Little to no life can survive the thorough campaign of nuclear strikes unleashed by the loyalists. Even the oceans are nothing but polluted bodies of acidic water. Only mountains more or less escaped the devastation.
The Kriegan landscape is dotted by the remnants of trench lines, kilometres of barbed wire, the ruins of the old cities and thousands of bunkers, which serve as shelters and refuges for the Wastelanders, the people who have either been exiled from the Deep Cities or refuse to live there altogether.
The main features of Krieg are the many Deep Cities in which the population has taken refuge during the war. Their architecture varies from a network of many underground bunkers to gigantic artificial caves excavated from the rock. However they are all designed with defence in mind and are capable to turn into fortresses should the need arise. Moreover because of the dangers of the environment, Deep Cities are highly compartmentalised to avoid the spread of radiation. Nevertheless, Kriegans have tried to recreate some of their old environment in their new dwellings and parks dot the cities.
Newer cities, such as Neu Breslau, are built around a vast central cavern with a central artificial pillar housing the city government and the walls are covered by scaled gardens. The roof of the cavern is made of steelglass and allows natural light to light the city for a couple of hours each day, around noon. At that time, many people will gather on the large terraces to enjoy the sun bathing their beloved city. Other older cities, like Marburg, are much more utilitarian in design and resemble military bunkers more than cities.
The war and the destructions it brought had reinforced many traits of the population. They are even more devout in the worship of the Emperor, sometimes bordering on fanaticism, and look down on less faithful followers, sometimes to the point of hostility. The importance of the military has also strengthened discipline and loyalty, although the government and officers stress that this loyalty must go to the Emperor and soldiers are called to act against their superiors if they see they are not doing their duty to the Emperor properly. Kriegans tend to lead conservative and pious lives, concentrating on being productive members of their society and faithful followers of the Emperor. They tend to have a grim and serious attitude due to their belief in their planet's need for redemption. Some have even argued that this might be the cause for a death wish among the population. But this idea is contradicted by a low suicide rate.
Krieg remains an immense industrial centre within the Krieg sub-sector. Despite a terrible war, the loyalists have always faithfully paid their tithes and whole factories were dismantled to be rebuilt underground away from the destruction. The long civil war has made heavy industry, especially weapon manufacturing, a prime characteristic of Krieg. Even if after the war, the industry re-centred on producing goods for the public, the military-industrial complex remains the first employer on Krieg.
The government of Krieg returned into civilian hands after centuries of military control. However the military influence is still all pervasive in current political life. Officers sit in the Landtag and the Autarch is always a retired general officer. The old aristocratic families have adapted however and they maintain their influence in the government. However the regime has also democratised a little, by allowing representatives of the common people to be elected in the Landtag. The military pervades the bureaucracy, uniforms are a common sight in the streets and retired soldiers still proudly wear medals and awards on their chest.
The military established universal suffrage for all men over 21 who did their three years of military service. Military service is compulsory and only very few escape it, as they are considered as second rate individuals, who shrink away from their duties. Although women are barred from voting by a highly conservative mindset they are highly respected, if only because they are the mothers and wives of soldiers. Citizenship is taken most seriously by the people of Krieg. Citizens are all politically aware, in part because of indoctrination in the PDF. They are loyal to the government, but they have learned to keep a weary eye on it, for fear another betrayal might occur. However since all citizens keep their military gear at home, such a rebellion would probably be short lived.
All mutants are exterminated at birth by the population. Harbouring mutants is sentenced by death and citizens are encouraged to turn in anyone they suspect of sheltering them. The Kriegan PDF launches regular campaigns to root out the mutant population in the wastelands and exterminate all who live there.
The General Staff plays a capital role in the political life of Krieg. It is considered as the guardian of legality, of Krieg’s continuous loyalty to the Imperium and it takes this role very seriously. The General Staff can order an investigation and court martial any official or member of the Landtag up to the Autarch for treason. However this prerogative has never been used and the General Staff concentrates on its military duties.
The Kriegan PDF is divided into three tiers. The first tier, composed of both professionals and conscripts doing their military service, is called the Wehrmacht and is Krieg's principal defence against invasion. It is a sizable army of several thousands of regiments. All those who accomplished their military service are then versed into the reserve, also known as the Landwehr, until they reach the age of 55. Reservists are required to train for one week every three months with their respective regiments. Since reservists keep their weapons at home and warehouses with thousands of vehicles riddle the Deep Cities of Krieg, thousands more regiments can be raised in a matter of days should an emergency arise. Finally after 55, citizens are part of the Volksturm, the citizen militia. In case of war, it would primarily be tasked with civil defence although the General Staff would not shrink from sending them to battle should the need arise. Indeed warehouses with weapons for the Volksturm exist and are kept constantly filled, just in case.

________________________________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
=][= Artémis =][=



Nombre de messages : 3178
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: [fluff] "KRIEG"   Sam 19 Aoû 2006, 13:56

Citation :
Krieg has maintained its academic excellence throughout the war and remains to this day an important intellectual centre. The Kriegans consider themselves a cultured people, even in the face of their sometime barbaric actions during the civil war and the fearsome reputation of the Death Krieg. Since the civil war, an intellectual current called Romanticism has been in vogue. Romanticism idealises the period before the civil war to the point where the General Staff was worried of possible civil unrest. However the movement also emphasises the fall from grace of the rebellion and that only through hard work, unyielding faith in the Emperor can Krieg hope for redemption. Romanticism has expressed itself in poetry, novels, plays and opera but currently concentrates on architecture and landscaping. The current building of open spaces filled with trees and grass are part of this movement. The most extremist Romantics are talking of repainting the walls of the corridors of the Deep Cities with scenes from the life before the war but it has been met with stiff refusal by authorities.
Death Korps of Krieg
The Death Korps of Krieg was born in the days of the great offensive using nuclear weapons against the fortifications and cities loyal to the traitor Autarch of Krieg. The name derives from the idea that those who joined these units gave up their life entirely in the service of the Emperor and were ready to die so that Krieg would one day be free from the Autarch. It was also because those who joined knew they would die in the terrible nuclear wastelands the atomic destruction had wrought to the surface of Krieg.
After the liberation of the planet the Death Korps was tasked with the quest for redemption of the planet. Indeed Kriegans felt that the honour and name of their planet had been sullied by the betrayal of the Autarch and imposed upon themselves a strict penitence. This penitence befell on both the civilian population and the military for their respective inability in overthrowing the corrupt and traitor Autarch.
This is the reason why civilians on Krieg are faithful to the Emperor to the point of fanaticism, why they keep a watchful eye on their government and why they serve with distinction in the PDF. They also contribute the redemption effort by their hard work to pay the tithes Krieg owe the Imperium. The population has made a point in exceeding the requirements of the Administratum every time, leading to a reassessment of the planet's capabilities and a steady rise in tithe levels.
The military is the main way through which Kriegans hope to find redemption. Through service in the Death Korps and glorious and decisive actions in the service of the Emperor, they hope to prove to themselves and to the Imperium that Kriegans are not traitors and oath breakers. And they are ready to go at any length to do so, requesting the bloodiest war zones and the suicide missions in a never-ending attempt to re-establish the honour of their planet.
To the population of Krieg, soldiers of the Death Korps make the ultimate sacrifice to both their world and the Emperor. They give their life to the Imperium so that it may endure. Families of members of the Death Korps consider their relatives to be dead from the moment they join.
This resulted in the Feast of Mourning, a great and dark festival that happens at the time of every Founding of new Death Korps units. The new regiments of the Death Korps march through the streets of the Deep Cities and the populace mourns and weeps at their passage. Some throw dark flowers under the feet. Eventually the regiments gather in the city main square where the priests of the Ecclesiarchy conduct a mass funeral ceremony for the thousands of soldiers.
At the end of the feast the newly inducted soldiers adorn their uniforms with symbols of death, often skulls and bones, the most common feature being a skull painted on their gasmasks. This symbolises their fearlessness of death, their willingness to die for the Emperor and the fact that since they are already dead they do not fear death
After the troops' departure the families gather for a funeral dinner and celebrate the departed, gone to fight for the Emperor in the heavens. Friends and neighbours will mourn the dead but also congratulate them for having contributed to the redemption of their planet.
Soldiers of Krieg are dead to their relatives and people and as such are forbidden to ever return to their home world. They are to die fighting for the Emperor.
The structure of the units of the Death Krieg varies greatly. Most of them are large infantry formations specialised in trench warfare and able to fight in the most gruesome conditions. They are responsible for the fearsome reputation of the Death Korps as soldiers that will never surrender, fight against impossible odds in the direst conditions and often win against all odds by simple force of will.
These units of the Death Korps are also great specialists of siege warfare and are often accompanied by units of combat engineers, sappers and siege artillery. There is no fortress that can hold for long against the resilience and spirit of the Death Korps.
However, the Panzer Korps is as crucial to the reputation and efficiency of the Death Korps as its infantry units. The industrial might of Krieg has been put to use to produce large numbers of Leman Russ battle tanks and Chimera transports to equip many regiments both of PDF and of the Death Korps.
These units are specialised in lightning strikes across almost any terrain, the engineers having made it a point of honour that no obstacle should stop the tanks of the Panzer Korps. The tanks and Chimeras punch through enemy lines at incredible speed, attacking the rear areas of the enemy to disorganise it and flanking the less mobile enemy.
Once encircled in what Kriegans call a Kessel, the enemy stands little chance. The Panzer Korps guarantees the enemy will not escape while the infantry methodically eradicates it. This strategy, as well as the spirit of the officers, willing to take risk to achieve greater results, has made the Death Korps a deadly weapon

There are however times when the stubbornness and fearlessness of the Death Korps work against them. Kriegans often refuse to give up a single inch of land to the enemy, preferring to stand and die where they are. While the enemy may lose many troops to take a position held by the Death Korps, sometimes retreating to a more easily defendable position would have allowed the Death Korps' soldiers to fight more effectively and possibly to stop the enemy advance entirely instead of only slowing it down.
Death Riders are another important feature of the Death Korps. Horses were one of the prides of Krieg before the war and remain so to this day. The Lipizzaner horses are the pride of the population of Krieg. However the steeds of the Death Riders are an altogether different breed. Genetic modification and generation of adaptation have made these horses resistant to radiation poisoning, to combat gas and other such weapons. Combined with rebreathing apparatus and bionic implants they can survive in the most hostile environments.
Death Riders constitute both the reconnaissance arm of the Death Korps and an incredible psychological weapon. Their speed allows them to flank the enemy and strike where he does not expect and en masse riders bearing down on you with their lances are a fearsome sight. Death Riders are also known as Uhlans because the wind ululates as they charge, reinforcing the psychological effect.

The officers of the Death Korps mainly come from an elite milieu of aristocrats with military tradition spanning generations. They all undergo incredibly exigent training in the Military Staff School of Schötten for four years. The education includes military history of both the Imperium and famous campaigns of the Death Korps and of the Krieg civil war, strategy, tactics, economics, political science, language in particular High Gothic in which most officers are fluent and many other disciplines. Physical training is very strict but includes domains that are considered as a must have for any Kriegan officer, in particular horseback riding and sword fighting.
All disciplines are deemed important but riding especially makes the difference for officers seeking to pursue a career within the prestigious Panzer Korps. It is not a necessary requirement but out of two cadets with qualifications the best rider will always be selected.

The Death Korps maintains many traditions. First among them is the Order of the Iron Cross, in which the most gallant soldiers, who fight above and beyond the call of duty, are inducted. The Order of the Iron Cross is divided into many levels: Second Class, First Class, Knight’s Cross, Knight’s Cross with oak leaves, with oak leaves and swords, with oak leaves, swords and diamonds and the Knight’s Cross with golden oak leaves, swords and diamonds.
Soldiers and officers awarded this most prestigious medal wear it at all time around their neck as a badge of honour.
Another long standing and already mentioned tradition is that to adorn uniforms with symbols of death such as skulls or bones. They represent both the loyalty to the Imperium and their willingness to lay down their lives in its defence.
The most terrible tradition of the Death Korps is the unsanctioned campaigns of extermination and genocide against those they deem not faithful to the Emperor. Special groups are often formed behind the line of advance of the Death Korps to investigate and root out supposed opposition to the Imperium. The reason for these campaigns range from heresy, cowardice in the face of the enemy and treason. Betrayal of oaths to the Emperor has caused particularly hateful crimes from the soldiers of the Death Korps, as these actions remind them of the civil war on their own world.

________________________________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [fluff] "KRIEG"   Dim 10 Sep 2006, 15:04

j'ai tout compris -_-'
Revenir en haut Aller en bas
§ermoniu§ d[^_^]b



Nombre de messages : 1049
Date d'inscription : 23/01/2006
Age : 26

MessageSujet: Re: [fluff] "KRIEG"   Dim 10 Sep 2006, 17:04

lol! faut aimer lire l'anglais ^^ mais c'est chaud à comprendre correctement ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [fluff] "KRIEG"   Dim 10 Sep 2006, 19:05

oui ben j'ai pas trop aimer l'anglais donc pour les novice en angler comme moi je me suis mit sur un site de traduction ^^

Citation : Ares (K3 V tiennent le premier rôle) Ares, le soleil de système de Krieg, est un de séquence principale orange tiennent le premier rôle, légèrement plus petit et gradateur que le solénoïde. Son âge est estimé à 4 milliards d'ans. Comme tout le K la classe tient le premier rôle Ares produit beaucoup moins de rayonnement. Loge (Krieg I) Distance au soleil : 0.3UA Diamètre : 15,234km Densité : 6.2 Pesanteur : 1.4G Inclinaison axiale : 9° Durée de jour : 25 heures standard Durée d'année : 58.36 jours locaux (63.22 années standard) L'atmosphère : pression standard, composés de soufre de 50%, oxydes d'azote de 50% La température : 160° C à la moyenne Lunes : un grand (Sigurd), un milieu (Hodjordis) Loge est un monde très grand de serre chaude orbitant près du soleil. La chaleur, la pesanteur et l'acidité de l'atmosphère rend le monde totalement incapable à la colonisation et peu d'effort a été fait dans cette direction dans les milléniums puisque les humains arrangent d'abord le système d'Ares. On le répand que Loge est riche en ressources minérales mais les conditions locales rendent n'importe quelle colonisation très coûteuse, si à tout possible. Krieg (Krieg II) Distance au soleil : 0.6UA Diamètre : 10,531km Densité : 6.1 Pesanteur : 0.97G Inclinaison axiale : 12° Durée de jour : 26h Durée d'année : 165 jours locaux (178.81 jours standard de Terra) L'atmosphère : pression standard, azote de 77%, l'oxygène de 21%, traces d'autres gaz Climat : refroidir (à l'origine), actuellement le froid (la température moyenne - de 7°C) Eau de surface : 60% (fortement pollué) Humidité : 56% Soulagement : stérile, accidenté Ressource naturelle : Produits organiques : abondant Produits radioactifs : rare Métaux industriels : très abondant Métal lourd : rare Métaux légers : très abondant Minerais rares/spéciaux : rare Pierres gemmes/cristaux industriels : rare Lunes : un milieu (Tarnhelm) Classe du monde : Monde civilisé Population : 9.134.000.000 Technologie de niveau : Norme impériale Catégorie de dîme : Solutio Extremis Aestimare : B34 Krieg est décrit plus en détail plus tard. Tarnhelm, la lune unique de Krieg, est la station navale principale dans le système de Krieg. En orbite autour de la lune sont les docks secs où les bateaux de système des forces de la défense de l'espace sont produits, mais ils sont assez grands pour adapter aux croiseurs impériaux et souvent au servir de point d'échafaudage aux patrouilles de la marine impériale. La lune est également à la maison au Battlefleet Krieg responsable de la défense du sous-secteur entier. Il y a également une académie navale, qui forme les dirigeants du Battlefleet aussi bien que ceux des défenses locales. Donner (Krieg III) Donner est un géant moyen de gaz avec un 0.9UA situé par anneau faible du soleil et autour de quelles orbites 15 moonlets, sept petites lunes et 4 lunes moyennes. Toutes sont les boules privées d'air de roche de peu d'importance et les la plupart ne sont pas même appelées. Hagen (Krieg IV) Un autre gaz moyen a situé 1.5UA du soleil ; Hagen a beaucoup de lunes, y compris 7 grands satellites, y compris deux avec une atmosphère, un de fluor et l'autre de méthane. Il y a à côté d'aucune présence impériale, à moins que les patrouilles aléatoires par le système se transporte. Hagen donne l'assaut à sont spectaculaire cependant, avec des vents faisant rage au-dessus du kph 1.000. Wotan (Krieg V) Wotan est un géant massif de gaz au coeur du système de Krieg, 5.1UA du soleil. Il y a un waystation naval satellisant cette planète. Des bateaux en transit à Krieg sont demandés pour cesser là de payer des droits de douane et l'inspection. Wotan a beaucoup de lunes, 16 moonlets, 9 petites lunes, 7 lunes moyennes et 2 grandes lunes. Ces deux derniers, Khoros et Beryl, sont d'importance capitale pour Krieg. Khoros, la surface dont est couvert par l'eau congelée, est le fournisseur principal de l'eau potable non polluée fraîche aux villes profondes de Krieg. Bien que toutes les villes aient des usines pour traiter l'eau polluée de la planète, elle est meilleur marché pour la faire embarquer de Khoros. Beryl est extrêmement riche en minerais et d'autres ressources naturelles et est devenu une mine à versement direct colossale. Les minerais sont traités là et alors envoyés à l'industrie de Krieg sur le monde principal. La population sur ce monde tourne de nouveau à Krieg chaque deux cycles (le cycle est le terme utilisé pendant l'année de Kriegan). Les ouvriers sont fortement payés et des équipements étendus leur sont fournis. Ils restent sous la commande stricte du gouvernement et de l'Adeptus Mechanicus cependant. Travaillant à Khoros ou à Beryl est considéré un grand service à la population de Krieg, parce que ils fournissent les ressources si nécessaires. Des ouvriers sont parfois attribués des médailles pour leur accomplissement et ils le portent fièrement. Khoros (la Virginie de Krieg) Diamètre : 7,000km Densité : 5.0 Pesanteur : 0.63G Inclinaison axiale : 12° Durée de jour : 25 heures standard L'atmosphère : très effilé, anhydride carbonique de 98% La température : -70° C à la moyenne Eau de surface : 70% Soulagement : montagneux, rugueux Ressources naturelles : Produits radioactifs : rare Métaux industriels : abondant Métal lourd : abondant Métaux légers : très abondant Minerais rares/spéciaux : rare Pierres gemmes/cristaux industriels : rare Population : 120.000 Beryl (KriegVb) Diamètre : 8,000km Densité : 6.7 Pesanteur : 0.99G Inclinaison axiale : 23° Durée de jour : 29 heures standard L'atmosphère : effilé, azote de 98% La température : -40° C à la moyenne Eau de surface : 20% Soulagement : accidenté, plaines Ressources naturelles : Produits radioactifs : rare Métaux industriels : très abondant Métal lourd : abondant Métaux légers : très abondant Minerais rares/spéciaux : rare Pierres gemmes/cristaux industriels : rare Population : 480.000 L'anneau de Nibelung Rudement situé 10UA loin du soleil, l'anneau de Nibelung est une ceinture en forme d'étoile massive et une défense normale au système intérieur de Krieg. Les patrouilles sont lourdes dans ce secteur. Mais d'une manière plus importante, la ceinture est résolue avec des mines et plusieurs poteaux de écoute, utilisés pour remarquer sur n'importe quel navire de approche. Tandis que l'anneau de Nibelung est les riches minéraux qu'il n'a pas été exploité, probablement en raison de son importance stratégique comme première ligne de la défense au cas où le système était jamais envahi, il est très riche en minerais, repassent particulièrement. Erda (Krieg VI) Erda est un petit gaz 19,5UA géant loin du soleil. Sa belle couleur verte est une vue à voir. Comparé à Hagen orageux ou au Wotan massif, Erda est un monde placide. Dans les mythes de Krieg Erda est un bon présage et s'il brille brillamment on le considère pendant qu'un signe de la bonne fortune pour n'importe qui qui voit ce phénomène. Alberich (Krieg VII) Situé habituellement à 38UA du soleil, Alberich est la dernière planète du système de Krieg. Une boule congelée de roche sans l'atmosphère quelque, Alberich a une orbite d'ellipsoïde autour d'Ares qui l'envoient autrefois aussi lointain que 55UA du soleil. La planète n'a aucune lune et est sans intérêt à l'Imperium. Sieglinde, Brünnhilde Sieglinde et Brünnhilde sont deux stations spatiales orbitant à plus que 60UA du soleil. Ils sont très près de la zone de chaîne et sont servis d'équipier par le pdf de Krieg avec des équipes de l'Adeptus Astra Telepathica et quelques navigateurs fournissant l'expertise. Leur charger est de surveiller tout le trafic venant dans et hors du système et de servir les stations d'avertissement alertes si le système est envahi. Kriegans signalé sur ces stations prennent leur travail très sérieusement. Ils savent qu'ils sont la première ligne de la défense de leur monde. Seulement des volontaires avec un esprit fort sont acceptés, en raison de la solitude inhérente à de tels postings. Krieg avant l'apocalypse Krieg avant l'apocalypse Afin de comprendre mieux l'histoire et la situation de Krieg, une courte description de la situation avant la rébellion de 433.M40. À ce moment-là Krieg était une planète paisible peuplée par un peuple assidu, dur-flairé, travailleur, instruit et discipliné avec une foi ferme dans l'empereur tout-puissant de l'humanité (qui demeure le cas à ce jour). La planète a été couverte de vastes plaines, de grandes forêts, de Rolling Hills et de montagnes neige-couvertes grandes et était légèrement plus froide que des normes de Terra. Krieg était un centre de l'étude, de l'université de Heidelstadt étant renommé dans le sous-secteur entier et là-bas et un monde où les militaires ont été tenus à l'égard le plus élevé car il a eu une longue et glorieuse tradition de service à l'Imperium. Des dirigeants en particulier ont été parfaitement formés dans les académies militaires de la planète et le Général Staff était fortement compétent. Le système politique de Krieg était aristocratique et porté sur le Landtag, l'assemblée des familles et des représentants nobles de ville de la planète. La plupart des familles nobles étaient de grands propriétaires fonciers et industriels. L'Autarch, tête du gouvernement de Krieg, a été élu parmi leurs nombres et a tenu le bureau pendant cinq années. Les familles les plus importantes étaient le Schönhausen, le Habsgen-Lothrinburg et le Hohenstauffen, entre d'autres. Ces familles ont partagé la puissance sur Krieg et leurs membres ont été souvent élus comme Autarch. Quand ils n'étaient pas, des familles de client ont été choisies dans leur endroit. Dans 428.M40, dans les élections les plus étroites dans l'histoire du Landtag, Reinhardt von Oldenberg a été élu Autarch contre Otto von Schönhausen, le candidat de l'établissement. Les vieilles familles ont accepté ceci, sachant que dans le temps de cinq ans elles regagneraient la puissance. Toutefois au-dessus des cinq années à venir, d'Oldenberg subornés, faits du chantage et autrement corrompus autant de membres des familles mineures et des dirigeants militaires afin d'essayer de se maintenir dans la puissance. Et dans 433.M40, quand le moment d'élection est venu encore, il a été réélu avec une grande majorité. Sa première action en tant qu'Autarch nouvellement élu était de proclamer Krieg indépendant de l'Imperium et de renoncer à l'empereur en tant que son maître divin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [fluff] "KRIEG"   Dim 10 Sep 2006, 19:05

La guerre civile Cette action a causé un tollé chez la population de Krieg. Les millions ont démontré leur fidélité à l'Imperium et à la foi dans l'empereur avec des démonstrations énormes dans les rues des villes, un événement jamais non avant vu dans l'histoire de la planète. Ces actions ont été réprimées sévèrement par l'autorité légale de Krieg, au canon du pistolet au besoin. Après une semaine du malaise civil, un de la garde de maison de l'Autarch, le 7ème `Totenkopf de Krieg' a lancé un assaut sur le palais afin d'essayer de renverser Oldenberg et rétablir l'autorité de l'Imperium sur la planète. La tentative a été arrêtée par d'autres régiments de la garde de maison fidèle à l'Autarch, leurs dirigeants ayant été subornés ou autrement corrompus. Le Krieg 7ème retiré avec de lourdes pertes. En attendant, les vieilles familles, particulièrement le Schönhausen et le Habsgen-Lothrinburg, avec des dirigeants de la force planétaire de la défense fidèle à eux, décidés pour lancer une rébellion ouverte contre la règle criminelle de l'Autarch et pour rétablir l'autorité de l'Imperium. Les armées de Krieg ont été divisées entre ceux qui ont dégrossi avec l'Autarch, par fidélité au pouvoir légal, par la corruption ou le chantage, et ceux qui ont dégrossi avec les loyalistes impériaux hors service pour l'empereur. Rapidement, la guerre ouverte a éclaté entre les deux factions. Le conflit était total, des villes ont été bombardés dans la soumission, la campagne brûlée, de grandes parties de la population ont été expulsés par l'un ou l'autre côté dans les camps de travail parce qu'elles ont été considérées déloyales à leur camp. En conséquence la surface de Krieg a été dévastée et la population lentement a été entrée dans les soutes souterraines massives pour éviter le plus mauvais effet de la guerre. La pollution a empiré en tant que les deux côtés essayés pour se surpasser dans une guerre d'usure. Sur ceci les loyalistes ont fait une remarque en continuant à payer les dîmes à l'Imperium, hors de la fidélité et parce qu'ils n'ont pas voulu l'intervention des forces extérieures dans leurs affaires internes. Les fossés, les soutes et le barbelé ont répandu à travers le paysage soufflé de Krieg comme guerre rectifiée dessus. La terre a secoué jour et nuit pendant que les milliers de morceaux d'artillerie martelaient l'ennemi. La guerre était une impasse. Les deux côtés étaient équilibrés relativement bon et aucun n'a semblé capable gagner une bataille décisive dans cette guerre d'usure qui a rapidement militarisé la société entière de Krieg. Les politiciens ont mené aux militaires et le Landtag des loyalistes a été suspendu jusqu'à la fin de la guerre, le Général Staff prenant la charge. Les villes changées remet plusieurs fois, chaque fois les vainqueurs purgeant la population de diminution des éléments qu'elles ont considérés hostile. La population loyaliste s'est particulièrement travaillée dans une fureur au-dessus du rejet du culte impérial et si fanaticised des troupes aux armées de la faction pro-Impériale. Dans 443.M40, après une décennie de la guerre peu concluante et totale, le Général loyaliste Staff était à une perte quant à ce qu'elles devraient faire pour forcer la décision. Elles ont refusé d'accorder l'Imperium plus large être impliquées dans ce qu'elles ont considéré comme affaires internes de Krieg. Colonel Jurten du Krieg trente-troisième a proposé une campagne radicale du nettoyage nucléaire des villes principales fidèles à l'Autarch. Ceci s'occuperait un coup estropiant aux possibilités industrielles de l'ennemi, aussi bien qu'à son moral. Le Général Staff a approuvé et le plan de Jurten a été mis en mouvement. Chaque côté avait développé les armes nucléaires et elles avaient été employées à quelques occasions comme armes de champ de bataille, mais jamais déja dans un champ stratégique des possibilités de tout ennemi. Les premières attaques étaient dévastatrices aux forces de l'Autarch, s'occupant le ce qui a semblé un coup estropiant. Cependant l'Autarch a eu ses propres armes nucléaires et lâche leur sur les villes loyalistes, détruisant plusieurs. Les deux côtés ont été sévèrement estropiés par ceci et la planète a été tout à fait dévastée. Pendant plusieurs années ils essayés pour reconstruire leurs forces et pour enterrer leurs villes plus profondes loin des dangers du rayonnement et de la chaleur des explosions nucléaires. Colonel Jurten est resté résolu que son plan a eu la plus grande chance de succès et la population l'a soutenu parce qu'elles les ont eues souffert tellement ont voulu que ceux fidèles à l'Autarch brûlassent dans l'enfer. La stratégie serait différente cette fois autour du cependant. Les défenses ennemies seraient nuked et alors les soldats loyalistes se déplaceraient par les secteurs irradiés et prendraient les villes ennemies. Même avec grâce maximum de protection aux drogues et aux costumes, Jurten envoyait des soldats à leur mort. La dose de rayonnement qu'ils recevraient serait mortelle et ils ne dureraient pas plus que quelques semaines, au mieux. Mais les soldats de Krieg étaient disposés à mourir pour défaire leur ennemi. Ainsi la mort Korps a été soutenue. Les forces de l'Autarch ont été prises totalement par surprise par cette technique de suicide. Plusieurs de ses villes principales ont été prises avec le combat minimal. Tandis que les troupes cela menaient l'assaut tout mort du rayonnement, elles ont survécu assez longtemps pour que les renforts soient envoyés et les soulagent. Sans beaucoup de sa puissance industrielle, l'Autarch s'est sauvé des villes avec quelles troupes sont restées fidèles à lui pendant que les armées des loyalistes dessinaient étroitement. Même après réaffirmer leur autorité les loyalistes n'ont pas abandonné leur chasse pour le traître Autarch. Pendant rudement encore cinq cents années, une guerre de guérillero continuerait sur Krieg. Les forces de l'Autarch se cacheraient dans les régions désolées de Krieg et lanceraient des incursions contre des villes. Ils ont vécu profondément dans les terres en friche pulvérisées, loin des centres principaux de population, tirant leur force de ceux qui ne sont pas parvenus à atteindre les soutes souterraines à temps ou ont refusé à. Dans 463.M40 une opération de commando dans les montagnes d'Alpen, menées par le Krieg 7ème, désireux de réparer après des erreurs, parvenues pour capturer l'Autarch en sa soute. Oldenberg a été mis sur l'épreuve et condamné à la mort, et publiquement éviscéré. Chaque fois que les loyalistes ont pensé ils ont trouvé un camp ennemi ou une région les soutenant ils laisseraient tomber simplement quelques bombes nucléaires. Mais pendant que l'ennemi retraitait aux réseaux souterrains dans les montagnes, cette méthode est devenue moins efficace et le pdf a été forcé de recourir à des méthodes plus conventionnelles. Dans 945.M40, après plus de cinq siècles de guerre, Krieg a été proclamé a libéré des traces de la rébellion de l'Autarch. À ce jour cependant les terres en friche nucléaires en dehors des villes souterraines restent les domaines d'un peuple libre, refusant l'autorité de l'Autarch rétabli et blâmant le Général Staff de ses méthodes impitoyables dans la guerre. Krieg aujourd'hui Aujourd'hui la surface de Krieg est peu plus qu'une terre en friche radioactive. Il n'y a plus rien des plaines de roulement et des forêts épaisses. Peu à aucune vie peut survivre la campagne complète des grèves nucléaires lâchées par les loyalistes. Même les océans ne sont rien mais les corps pollués de l'eau acide. Seulement montagnes plus ou moins échappé la dévastation. Le paysage de Kriegan est pointillé par les restes des lignes de fossé, des kilomètres de barbelé, des ruines des vieilles villes et des milliers de soutes, qui servent d'abris et de refuges au Wastelanders, le peuple qui ont été exilés des villes profondes ou refusent de vivre là tout à fait. Les caractéristiques principales de Krieg sont les nombreuses villes profondes dans lesquelles la population a pris le refuge pendant la guerre. Leur architecture change d'un réseau de beaucoup de soutes souterraines aux cavernes artificielles colossales excavées de la roche. Cependant elles toutes sont conçues avec la défense à l'esprit et sont capables pour se transformer en forteresses si le besoin se fait sentir. D'ailleurs en raison des dangers de l'environnement, des villes profondes sont fortement compartimentées pour éviter la diffusion du rayonnement. Néanmoins, Kriegans ont essayé de recréer une partie de leur vieil environnement dans leurs nouveaux logements et parcs pour pointiller les villes. De plus nouvelles villes, telles que Neu Breslau, sont construites autour d'une vaste caverne centrale avec un pilier artificiel central logeant le gouvernement de ville et les murs sont couverts par les jardins mesurés. Le toit de la caverne est fait de steelglass et permet à la lumière normale d'allumer la ville pour un couple des heures chaque jour, autour du midi. À ce moment-là, beaucoup de gens se réuniront sur les grandes terrasses pour apprécier le soleil baignant leur ville aimée. D'autres villes plus anciennes, comme Marburg, sont beaucoup plus utilitaires dans la conception et ressemblent aux soutes militaires davantage que des villes. La guerre et les destructions qu'elle a apportés avaient renforcé beaucoup de traits de la population. Ils sont bien plus dévots dans le culte de l'empereur, parfois encadrant au fanatisme, et le regard vers le bas sur les disciples moins fidèles, parfois au point d'hostilité. L'importance des militaires a également renforcé la discipline et la fidélité, bien que le gouvernement et les dirigeants soumettent à une contrainte que cette fidélité doit aller à l'empereur et aux soldats s'appellent pour agir contre leurs supérieurs s'ils les voient ne font pas leur devoir à l'empereur correctement. Kriegans tendent à mener les vies conservatrices et pieuses, se concentrant sur être les membres productifs de leur société et disciples fidèles de l'empereur. Ils tendent à avoir une attitude sinistre et sérieuse due à leur croyance dans le besoin de leur planète de rachat. Certains ont même argué du fait que ceci pourrait être la cause pour un souhait de la mort parmi la population. Mais cette idée est contredite par un bas taux de suicide. Krieg reste un immense centre industriel dans le sous-secteur de Krieg. En dépit d'une guerre terrible, les loyalistes ont toujours loyalement payé leurs dîmes et des usines entières ont été démantelées pour être reconstruites sous terre loin de la destruction. La longue guerre civile a fait l'industrie lourd, particulièrement la fabrication d'arme, une caractéristique principale de Krieg. Même si après la guerre, l'industrie recentrée sur produire des marchandises pour le public, le complexe militaire-industriel demeure le premier employeur sur Krieg. Le gouvernement de Krieg est retourné dans les mains civiles après des siècles de commande militaire. Cependant l'influence militaire est toujours tout dominante dans la vie politique courante. Les dirigeants s'asseyent dans le Landtag et l'Autarch est toujours un dirigeant général retraité. Les vieilles familles aristocratiques se sont adaptées cependant et elles maintiennent leur influence dans le gouvernement. Toutefois le régime a également democratised, en permettant à des représentants des gens du commun d'être élus dans le Landtag. Les militaires infiltrent la bureaucratie, les uniformes sont une vue commune dans les rues et les soldats retraités portent toujours fièrement des médailles et des récompenses sur leur coffre. Le suffrage universel établi militaire pour tous les hommes plus de 21 qui a fait leurs trois années de service militaire. Le service militaire est forcé et seulement très peu d'évasion il, car elles sont considérées en tant que deuxièmes individus de taux, qui se rétrécissent loin de leurs fonctions. Bien que des femmes soient empêchées du vote par une mentalité fortement conservatrice qu'elles sont fortement respectées, ne fût-ce que parce qu'elles sont les mères et les épouses des soldats. La citoyenneté est prise le plus sérieusement par les personnes de Krieg. Les citoyens se rendent tout le politiquement compte, en partie en raison d'endoctrinement dans le pdf. Ils sont fidèles au gouvernement, mais ils ont appris à garder un oeil las là-dessus, parce que craignent qu'une autre trahison pourrait se produire. Cependant puisque tous les citoyens gardent leur vitesse militaire à la maison, une telle rébellion serait probablement de courte durée. Tous les mutants sont exterminés à la naissance par la population. L'hébergement des mutants est condamné par la mort et des citoyens sont encouragés à tourner dans n'importe qui qu'ils suspectent de les abriter. Le pdf de Kriegan lance des campagnes régulières à la racine dehors la population de mutant dans les terres en friche et extermine tous ce qui vivent là. Le Général Staff joue un rôle capital dans la vie politique de Krieg. On le considère en tant que gardien de la légalité, de la fidélité continue de Krieg à l'Imperium et il prend ce rôle très sérieusement. Le Général Staff peut commander une recherche et un court martial n'importe quel fonctionnaire ou membre du Landtag jusqu'à l'Autarch pour la trahison. Cependant cette prérogative n'a été jamais employée et les concentrés du Général Staff sur ses fonctions militaires. Le pdf de Kriegan est divisé en trois rangées. La première rangée, composée de professionnels et d'appelés faisant leur service militaire, s'appelle le Wehrmacht et est la défense principale de Krieg contre l'invasion. C'est une armée considérable de plusieurs milliers de régiments. Tout ceux qui ont accompli leur service militaire sont alors versés dans la réservation, également connue sous le nom de Landwehr, jusqu'à ce qu'elles atteignent l'âge de 55. Des réservistes sont requis de s'exercer pour une semaine tous les trois mois avec leurs régiments respectifs. Depuis des réservistes garder leurs armes à la maison et les entrepôts avec des milliers de véhicules résolvent les villes profondes de Krieg, milliers que de plus régiments peuvent être élevés dans une question des jours si une urgence surgit. Enfin après 55, les citoyens font partie du Volksturm, la milice de citoyen. En cas de guerre, il serait principalement chargé avec la défense civile bien que le Général Staff ne se rétrécisse pas de les envoyer à la bataille si le besoin se fait sentir. En effet les entrepôts avec des armes pour le Volksturm existeraient et sont maintenus constamment rempli, juste au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [fluff] "KRIEG"   Dim 10 Sep 2006, 19:07

Krieg a maintenu son excellence d'universitaire tout au long de la guerre et reste à ce jour un centre intellectuel important. Le Kriegans se considèrent un peuple cultivé, même face à leurs actions autrefois barbares pendant la guerre civile et la réputation effrayante de la mort Krieg. Depuis la guerre civile, Romanticism appelé courant intellectuel a été dans la mode. Le romantisme idéalise la période avant la guerre civile au point où le Général Staff a été inquiété du malaise civil possible. Toutefois le mouvement souligne également la chute de la grace de la rébellion et de celle seulement par le travail dur, foi ferme dans l'espoir de Krieg de bidon d'empereur pour le rachat. Le romantisme s'est exprimé en poésie, romans, les jeux et l'opéra mais se concentre actuellement sur l'architecture et l'aménagement. Le bâtiment courant des espaces ouverts remplis d'arbres et l'herbe font partie de ce mouvement. Le Romantics le plus extrémiste sont parler de peindre les murs des couloirs des villes profondes avec des scènes de la vie avant que la guerre mais lui ait été rencontrée le refus raide par des autorités. La mort Korps de Krieg La mort Korps de Krieg a été soutenue en jours de la grande offensive à l'aide des armes nucléaires contre les fortifications et les villes fidèles au traître Autarch de Krieg. Le nom dérive de l'idée que ceux qui a joint ces unités ont abandonné leur vie entièrement dans le service de l'empereur et étaient prêts à mourir de sorte que Krieg un jour soit libre de l'Autarch. Il était également parce que ceux qui s'est joint ont su qu'elles mourraient dans les terres en friche nucléaires terribles que la destruction atomique a eu travaillé sur la surface de Krieg. Après la libération de la planète la mort Korps a été chargée avec la recherche pour le rachat de la planète. En effet Kriegans a estimé que l'honneur et le nom de leur planète avaient été salis par la trahison de l'Autarch et imposés à eux-mêmes une pénitence stricte. Cette pénitence a arrivé sur la population civile et les militaires pour leur incapacité respective en renversant le corrompu et le traître Autarch. C'est la raison pour laquelle les civils sur Krieg sont fidèles à l'empereur au point de fanatisme, pourquoi ils gardent un oeil attentif sur leur gouvernement et pourquoi ils servent avec la distinction dans le pdf. Ils contribuent également l'effort de rachat par leur travail dur de payer les dîmes que Krieg doivent l'Imperium. La population a fait une remarque en excédant les conditions de l'Administratum chaque fois, menant à une réévaluation des possibilités de la planète et à une élévation régulière des niveaux de dîme. Les militaires sont la voie principale par laquelle espoir de Kriegans de trouver le rachat. Par le service dans la mort Korps et les actions glorieuses et décisives dans le service de l'empereur, ils espèrent s'avérer à eux-mêmes et à l'Imperium que Kriegans ne sont pas des traîtres et des briseurs de serment. Et ils sont prêts à s'attaquer à n'importe quelle longueur pour faire ainsi, demandant les zones de guerre les plus sanglantes et les missions de suicide dans une tentative interminable de rétablir l'honneur de leur planète. À la population de Krieg, les soldats de la mort Korps font le sacrifice final à leur monde et à l'empereur. Ils donnent leur vie à l'Imperium de sorte qu'il puisse supporter. Les familles des membres de la mort Korps considèrent comme étant leurs parents morts du moment où elles se joignent. Ceci a eu comme conséquence le régal du deuil, d'un grand et foncé festival qui se produit à l'heure de chaque fondation de nouvelles unités de Korps de la mort. Les nouveaux régiments de la mort Korps marchent par les rues des villes profondes et la foule pleure et pleure à leur passage. Certains jettent les fleurs foncées sous les pieds. Par la suite les régiments recueillent dans la place principale de ville où les prêtres de l'Ecclesiarchy conduisent une cérémonie funèbre de masse pour les milliers de soldats. À la fin du régal les soldats nouvellement installés ornent leurs uniformes avec des symboles de la mort, souvent crânes et os, le dispositif le plus commun étant un crâne peint sur leurs gasmasks. Ce symbolises leur fearlessness de la mort, leur volonté de mourir pour l'empereur et le fait que puisqu'ils sont déjà morts ils ne craignent pas la mort Après le départ des troupes les familles se réunissent pour un dîner funèbre et célèbrent parti, allé combattre pour l'empereur dans les cieux. Les amis et les voisins pleureront les morts mais les féliciteront également pour avoir contribué au rachat de leur planète. Les soldats de Krieg sont morts à leurs parents et personnes et car tels sont interdits de retourner jamais à leur monde à la maison. Ils doivent mourir en combattant pour l'empereur. La structure des unités de la mort Krieg change considérablement. La plupart d'entre elles est de grandes formations d'infanterie spécialisées dans la guerre de fossé et capables combattre en conditions les plus horribles. Elle est responsable de la réputation effrayante de la mort Korps comme soldats qui ne se rendront jamais, lutteront contre la chance impossible en plus grandes conditions et souvent la victoire contre toute la chance par la force simple de la volonté. Ces unités de la mort Korps sont également de grands spécialistes de la guerre de siège et sont souvent accompagnées des unités des ingénieurs de combat, des soldats du génie et d'artillerie de siège. Il n'y a aucune forteresse qui peut se tenir pour long contre la résilience et l'esprit de la mort Korps. Cependant, le Panzer Korps est aussi crucial à la réputation et à l'efficacité de la mort Korps que ses unités d'infanterie. La force industrielle de Krieg a été mise pour employer pour produire un grand nombre de chars de combat de Leman Russ et les transports de chimère équipent beaucoup de régiments de pdf et de la mort Korps. Ces unités sont spécialisées dans des grèves surprise à travers presque n'importe quel terrain, les ingénieurs lui ayant fait une remarque de l'honneur qu'aucun obstacle ne devrait arrêter les réservoirs du Panzer Korps. Les réservoirs et les chimères passent à travers les lignes ennemies à la vitesse incroyable, attaquant les secteurs arrière de l'ennemi pour la désorganiser et flanquant l'ennemi moins mobile. Une fois encerclé dans ce que l'appel de Kriegans un Kessel, l'ennemi tient peu de chance. Le Panzer Korps garantit que l'ennemi ne s'échappera pas tandis que l'infanterie le supprime méthodiquement. Cette stratégie, comme l'esprit des dirigeants, voulant prendre le risque pour réaliser de plus grands résultats, a fait à la mort Korps une arme mortelle Il y a cependant des périodes où l'obstination et le fearlessness de la mort Korps fonctionnent contre eux. De Kriegans ordures souvent pour abandonner seul pouce de terre à l'ennemi, préférant tenir et mourir où ils sont. Tandis que l'ennemi peut perdre beaucoup de troupes pour prendre une position tenue par la mort Korps, parfois le retraitement dans plus facilement une position defendable aurait permis aux soldats du Korps de la mort de combattre plus efficacement et d'arrêter probablement l'avance d'ennemi entièrement au lieu de la ralentir seulement vers le bas. Les cavaliers de la mort sont un autre dispositif important de la mort Korps. Les chevaux étaient un de se glorifie de Krieg avant la guerre et reste ainsi à ce jour. Les chevaux de Lipizzaner sont la fierté de la population de Krieg. Cependant les steeds des cavaliers de la mort sont une race tout à fait différente. La modification et la génération génétiques de l'adaptation ont rendu ces chevaux résistants à l'empoisonnement de rayonnement, au gaz de combat et à d'autres telles armes. Combiné avec l'appareil rebreathing et les implants bionic ils peuvent survivre dans les environnements les plus hostiles. Les cavaliers de la mort constituent le bras de reconnaissance de la mort Korps et une arme psychologique incroyable. Leur vitesse leur permet de flanquer l'ennemi et de frapper où il ne prévoit pas et en masse les cavaliers soutenant vers le bas sur toi avec leurs lances sont une vue effrayante. Des cavaliers de la mort sont également connus comme Uhlans parce que les ululates de vent pendant qu'ils chargent, renforçant l'effet psychologique. Les dirigeants de la mort Korps viennent principalement d'un milieu d'élite des aristocrates avec la tradition militaire enjambant des générations. Ils tous subissent la formation incroyablement exigente dans l'école militaire de personnel de Schötten pendant quatre années. L'éducation inclut l'histoire militaire de l'Imperium et les campagnes célèbres de la mort Korps et de la guerre civile de Krieg, de la stratégie, de la tactique, des sciences économiques, de la science politique, de la langue en particulier haut gothique dans quels la plupart des dirigeants sont à l'aise et de beaucoup d'autre discipline. La formation physique est très stricte mais inclut les domaines qui sont considérés pendant qu'a doit avoir pour n'importe quel dirigeant de Kriegan, en particulier à cheval montant et combat d'épée. Toutes les disciplines sont considérées des marques importantes mais d'équitation particulièrement la différence pour des dirigeants cherchant à poursuivre une carrière dans le Panzer prestigieux Korps. Ce n'est pas une condition nécessaire mais sur deux cadets avec des qualifications le meilleur cavalier sera toujours choisi. La mort Korps maintient beaucoup de traditions. D'abord parmi elles est l'ordre de la croix de fer, dans laquelle les soldats les plus vaillants, au-dessus dont combattre et au delà de l'appel du devoir, sont installés. L'ordre de la croix de fer est divisé en beaucoup de niveaux : La deuxième classe, la première classe, la croix du chevalier, la croix du chevalier avec le chêne part, avec le chêne part et des épées, avec des feuilles de chêne, des épées et des diamants et la croix du chevalier avec les feuilles, les épées et les diamants d'or de chêne. Les soldats et les dirigeants l'ont attribué à cet usage de médaille le plus prestigieux à toute l'heure autour de leur cou comme insigne d'honneur. Une autre tradition de longue date et déjà mentionnée est celle pour orner des uniformes avec des symboles de la mort tels que des crânes ou des os. Ils représentent la fidélité à l'Imperium et leur volonté d'établir leurs vies dans sa défense. La tradition la plus terrible de la mort Korps est unsanctioned des campagnes d'extermination et génocide contre ceux qu'elles considèrent non fidèles à l'empereur. Des groupes spéciaux sont souvent constitués derrière la ligne de l'avance de la mort Korps pour étudier et enraciner l'opposition dehors supposée à l'Imperium. La raison de ces campagnes s'étendent de la hérésie, de la poltronnerie face à l'ennemi et de la trahison. La trahison des serments à l'empereur a causé en particulier des crimes détestables des soldats de la mort Korps, car ces actions les rappellent la guerre civile sur leur propre monde.

j'espere que se sera plus français ^^
Revenir en haut Aller en bas
Nash



Nombre de messages : 2919
Date d'inscription : 31/05/2006
Age : 39

MessageSujet: Re: [fluff] "KRIEG"   Lun 25 Sep 2006, 02:04

Un petit complément d'info...
Citation :
Les Soldats de la Death Korps de Krieg

Les soldats de la Death Korps portent de grandes vareuses noires, leur apparence sinistres reflétant la nature impitoyable du régiment. ils n'ont pas peur de mourir et désirent plus que tout sacrifier leurs vies pour leur unité. Cette relation avec la mort conduit beaucoup de soldats à "décorer" leur uniforme avec des têtes de mort et des d'autres insignes morbides. La Death Korps espère toujours être envoyé au combat sur les fronts les plus meurtriers, aussi ses soldats sont-ils équipés de respirateurs, de tenues de grand froid et de systèmes de survies qui les autorisent à agir dans les environnements les plus extrêmes.

En 433.M40, l'Autarque de la planète Krieg, située dans le Segmentum Tempestus, déclara son indépendance et renonça à l'empereur comme divin maître. Les régiments levès sur Krieg agirent avec une rapidité louable et une juste fureur. Le désormais tristement célèbre colonel Jurten du 33e de Krieg initia une campagne de nettoyage atomique qui dura cinq siècles et dégénéra en hécatombe, transformant Krieg en désert exotique pollué par les retombées. Les survivants de la coeriction de Jurten furent forcés de se réfugier dans des bunkers souterrains ou au plus profond des désolations chimiques, où leurs descendants vivent encore aujourd'hui. La Death Korps est donc née de l'autodestruction de son propre monde.

En pénitence pour l'hérésie de l'Autarque, les régiments de la Death Korps se sont lancés dans une quêtes d'absolution, demandant constamment leur transfert vers les zones de combats les plus dangereuses de la galaxie. Tous les soldats de la Death Korps sont fiers de la prise par leur régiment dans la purification de Krieg, et méprisent la couardise des hommes de moindre rang qui reculeraient devant des actes similaires. Le credo régimentaire est d'éradiquer l'hérésie et la faiblesse où qu'elle se trouvent. Lors de nombreuses occasions les unités de la Death Korps ont été réprimandées pour leur usages excessif de la force et leur campagnes de génocides entreprises de leur propres initiative.

Les Yeux de L'empereur

En 213.M41, le monde-forge de Castaburg, dans le système Bethamor, tomba sous l'attaque surprise de l'énorme armée ork du Big Boss Skarmok. Le coût pour reprendre ce monde s'annonçait titanesque et les régiments de la Death Korps furent parmi les permiers à se porter volontaires pour participer à la contre-attaque. Pendant le répit qui leur était accordé avant l'invasion Impériale, les orks construisirent un système de bunkers et de citadelles centré sur deux raffineries connues sous le nom de Terhar Prime et Merghan. Terhar Prime fut rapidement prise par une manoeuvre de débordement des Death Korps de Krieg chevaichant des montures génétiquement améliorées, mais Meghan s'avéra beaucoup plus difficile à récupérer. Sans renseignements détaillés sur les défenses orks, les pertes s'annoncaient énormes et la progression particulièrement lente.

Tôt dans la guerre, les Chockboyz orks s'étaient emparés du mont Haemek et de son avant-poste radar, alors défendu par un petit contingentde garde impériaux. Ce secteur était connu sur Castaburg sous le nom des "Yeux de l'empereur", et des senseurs implantés sur place purent fournir aux commandement impériale les renseignements nécessaires pour lancer un assaut sur Meghan. L'importance stratégique de cet avant-poste lourdement défendu rendait sa capture prioritaire et le 9e Régiment de la Death Korps (la Garde Noire) fut chargé de cette mission.

Alors que l'infanterie et les divisions blindées s'apprêtaient à traverser la rivière Jaxartes vers Meghan, un bataillon d'assaut se fraya un passage à bord de chimères jusqu'au Mont Haemak. Le plan était de déborder les orks, mais la route d'approche prévue était minée. En dépit de cela, les Impériaux accentuèrent leur pression, abandonnant les véhicules détruit ou endommagés. Les pertes furent imoprtantes et beaucoup d'officiers de la Death korps périrent. Finalement, la Death Korps dû abbandonner sa manoeuvre de débordement et le capitaine vinnik, l'officier le plus gradé parmi les survivants, décida d'adopter un nouveau plan qui requérait un assaut frontal.

sur le point d'atteindre la base de la montagne, les Death Korps débarquèrent des véhicules restants pour approcher à pieds des Yuex de l'Empereur. Les forces furent divisées en deux groupes, chacun attaquant l'un des pics où était situé l'avant-poste. Sousle couvert des ténèbres, les memebres de la Death Korps commencèrent à escalader les falaises du Mont Haemek et, six heures plus tard, après de violents combats, ils avaient capturé les bunkers inférieurs. Au matin, unefortification avait été prise près de la sation téléphérique qui s'enfonçait vers le somment de la montagne. Les munitions se firent rares, les soldats de la Death Korps durent utiliser des fling' et des armes kombinées récupérées sur les cadavres orks pour maintenir leur puissance de feu. Lorsqu'ils atteignirent le périmètre extérieur des fortifications, le peloton de tête se jeta sur les barbelés pour les écraser, permettant ainsi aux autres soldats de passer et de lancer l'assaut sur le fort.

L'attaque balaya les tranchées et les combats rapprochés prélevèrent un lourd tribu dans les deux camps. La bataille fit rage pendant plusieurs heures, jusqu'à l'arrivée de nouvelles troupes acheminées par le téléphérique et qui firent pencher la balance en faveur de la Death Korps. Les équipes de lance-flammes et de fuseurs nettoyèrent les tranchées et bientôt la bannière de la Death Korps était hissé au sommet de l'antenne du poste d'écoute. La bataille se termina au bout de douze sanglantes heures durant lesquelles six cents membres de la Death Korps avaient péri et mille autres avaient été blessés. Le capitaine Vinnik mourut après l'attaque suite aux blessures très graves qu'il avait subies et fut promu colonel à titre pothume. Même grièvement touché, il avait continué à diriger ses hommes, juqsu'à ce qu'il soit évacué de force par les Médics.

Après la capture des Yeux de l'empereur, les régiments de la Death Korps rejoignirent les régiments blindés du colonel Rafaël Eitan lors de leur attaque sur Meghan. La campagne dura encore six mois, grâce aux renseignements acquis par l'avant-poste radar, les pertes Impériales furent significativement plus faibles que prévues.

Source:White Dwarf N°77

Le deuxième volet des aventures du Capitaine de la 4ème Compagnie des Ultramarines Uriel Ventris "Warriors of Ultramar" (par Graham Mc Neill - Black Library) fait intervenir la Death Korps dans la défense de Tarsis Ultra contre une flotte-ruche Tyranide...

________________________________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
=][= Artémis =][=



Nombre de messages : 3178
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: [fluff] "KRIEG"   Lun 25 Sep 2006, 12:36

[hs]ah!!! bien ... Hérault des tempête merci pour cette traduction Wink [/hs]

________________________________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [fluff] "KRIEG"   Aujourd'hui à 05:05

Revenir en haut Aller en bas
 
[fluff] "KRIEG"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "ciblé"?
» [Custom] "Classics"/MOTUC by Tokyonever.
» Tenue rp "noire" en plaque (all lvl :P)
» Pandawa Sagesse / Soutien : "muleavulne" 130
» Orléans, foire au "geek" septembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ULTIM 40K :: +++ ULTIMA LIBRARIUM +++ :: LIBRARIUM IMPERIALIS-
Sauter vers: