AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [WIP-DEX] Codex Fire Reapers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dark Kommissar



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 28

MessageSujet: [WIP-DEX] Codex Fire Reapers   Mer 28 Mar 2012, 17:15

Note de l'auteur : Ce codex est ma création depuis plusieurs années maintenant. Dernièrement j'ai décidé de faire une refonte intégrale de ce chapitre renégat. Une partie codex vous présentera plus en détail la composition des armée. J'ai décidé de structurer mon codex comme un Index Astartes. En cas de règles, sa composition se rapproche de la section Egarés et Damnés du codex Oeil de la Terreur. Bonne lecture et je suis ouvert à toutes critiques. Merci !


Introduction :
L'histoire des space marines est honorée par la grandeur de leur armée, par leurs actes nobles et le fait qu'ils soient l'armée d'élite de l'humanité. Issue de la génétique et du savoir incommensurable de l'Adeptus Mechanicus, les Astartes sont probablement la race de combattant la plus puissante qui soit. Cependant, cette histoire est aussi entachée par des actes de trahison et aussi par cette puissance qui peut être corruptible, malgré l'absence de signes extérieurs. Durant le 36ème millénaire, la fondation maudite débute. De nombreux chapitres space marine furent créés. La plupart devinrent des renégats, des mutants ou s'égarèrent dans le warp... C'est le cas de ce présent chapitre que nous allons présenter.

Origines :
C'est en 945M36 que le chapitre nouvellement créé des Fire Reapers voit le jour. Afin de sécuriser les alentours du Maelstrom dans le nord-est galactique de cette zone chaotique, l'Adeptus Mechanicus mit en place la création de ce nouveau chapitre sur le monde sauvage de Lokus IV que le chapitre fut établis. Ce monde était un terrain parfait pour recruter des Space Marines. L'endroit est propice à une sélection de guerriers répartis en tribus, au corps puissante et naturellement résistant au quotidien. Le monde de Lokus IV étant une lune de géante gazeuse, les nuits y sont longues et la nature s'est naturellement développée sous la lumière rougeoyante de la géante gazeuse qui donne une teinte particulière à une jungle pourpre très dense qui recouvre la surface de ce monde. La population sélectionnée pour composer les 1000 space marines originaux de ce nouveau chapitre furent sélectionnés parmi les jeunes guerriers les plus forts et les plus puissants. Emmenés dans les vaisseaux stationnant en orbite, ces futurs héros de l'humanité reçurent les implants ainsi que les glandes progénoïdes des Salamanders. Les premiers Fire Reapers furent créé et furent tout d'abord sous la tutelle des tristement célèbres Astral Claws. Cependant, ils abandonnèrent bien vite cette responsabilité pour se consacrer à la seule défense de Badab. Laissés pour compte et seul, les Fire Reapers développèrent leurs propres habitudes en utilisant principalement des lances-flammes et des fuseurs comme leurs confrères Salamanders. Le chapitre fut commandé par un maître incontesté, Naviento.

Sélectionné parmi les tribus les plus puissantes de ce monde, ce seigneur de guerre puissant avait alors un contrôle totale sur son chapitre qui lui vouait une adoration sans limite. Des centaines de légendes gravitaient autour de ce marine dont on prétendait qu'il était le fils du « Dragon », l'entité en laquelle les Lokusiens croyaient être à l'origine de leur monde. Naviento cumula le rôle de Maître de Chapitre, mais aussi d'Archiviste, étant doué de pouvoirs psychiques. Il composa autour de lui une première compagnie d'élite qui formait en même temps sa garde prétorienne. Mais l'égo sur-dimensionné qu'il possédait le mena inéluctablement à sa chute. Ayant soif de conquête, Naviento guidera les Fire Reapers sur les mondes Ork les plus proches. Une purge xénophobe débuta, à tel point que les Orks de la région seront exterminés jusqu'au dernier, au prix de la destruction quasiment complète de la planète. Malgré des pertes importantes, cette guerre est aussi un argument pour éviter de transférer les 5% des glandes des troupes à l'Adeptus Mechanicus. C'est à un tel point que le maître du chapitre cache alors un lourd secret. Les marines de son chapitre, lors de cette croisade absurde contre les xenos, commencent à subir des mutations lentes mais présentes. Même Naviento ne réchappe pas à cette épidémie qui lui donne un regard rouge à pupille verticale. D'abord quelques écailles apparaissent puis malgré les efforts de ce maître de chapitre à cacher ses mutations en gardant son armure et son casque le plus longtemps, il finit un jour par se révéler à son chapitre... qui se met à chanter ses louanges et à le vénérer, voyant en lui les biens faits divin à leur peuplade.

Fort de sa nouvelle réputation, ce maître de chapitre corrompus, bien loin désormais des idéaux de l'Empereur, fit la surprise des services impériaux. Quand le monde humain le plus proche signala les attaques de leurs forces de défenses planétaires par les Eldars, Naviento se présenta de lui-même à ce monde et attaqua avec une sauvagerie si violente que la population humaine souffrit de destructions plus importantes que ce que causait les Eldars. Un massacre qui n'épargna ni enfant ni femme, marquant la population locale qui implorera presque le ciel de voir repartir les Space Marines venu les sauver. Naviento n'eut même pas besoin de forcer la main des gouverneur de ce monde qui fournirent alors leurs ressources restantes en échange de les avoir libéré. Puis ce chapitre fut l'objet d'enquêtes d'inquisiteurs par la suite... Inquisiteurs qui ne firent pas long feu. Des légendes folles circulent que Naviento aurait demandé aux serfs de son chapitre de lui servir un plat à lui-même et ses soldats les plus proches des corps des inquisiteurs vaincus. Ce fut le début de leur déchéance et furent immédiatement déclaré Excommunicate Traitoris. Le monde de Lokus IV fut frappé par la colère de l'Imperium qui le purgea d'une frappe orbitale soutenue. Au retour du chapitre à leur monde d'origine, ils ne trouvèrent qu'un monde mort et une flotte qui passa à l'attaque.

Prit à la gorge par une guerre aussi soudaine et la perte de leur monde, Naviento commanda un repli stratégique avec sa barge de bataille, le Flame Bearer, et sa flotte afin de s'échapper au plus vite. C'est en utilisant le Maelström qu'ils réchappèrent à la destruction totale, mais au prix de lourdes pertes. Plus de la moitié du chapitre fut exterminée et le reste s'égara dans le warp. On n'entendit plus parler des Fire Reapers pendant des millénaires et on imagina que le reste du chapitre avait définitivement été détruit. Mais en réalité, ce chapitre renégat s'imposa de force avec ses troupes restantes sur un monde volcanique à l'atmosphère étouffante se trouvant dans le warp. Les Marines appelaient ce lieu « l'enfer », Inferis dans leur bas-gothique. Elle devint leur nouvelle base d'opération, bien cachée dans le warp. Le maître Naviento prit lui-même la charge de visiter ce monde inconnu et se rendit dans les moindres recoins de cette planète. Chargé par les énergies négatives du warp et libéré de la croyance en l'Empereur, les Fire Reapers établirent leur propre religion. Chaque mutations dragoniques étaient vu comme des bienfaits. Elles se limitaient souvent à quelques mutations de leur apparence, comme l'ossomodula qui déformait leur ossature au point de donner à certains des cornes, des griffes, des muscles plus puissants... C'est en visitant le volcan le plus gros d'Inferis que Naviento et ses hommes trouvèrent une forteresse abandonnée, creusée en partie dans la parois rocheuse, donnant sur une cité fantôme et d'étranges symboles représentant un dragon. Ceci fut perçus comme un miracle : le Dragon les avaient conduit sur leur monde, l'endroit où ils devaient être...

En vérité, ce temple était une très ancienne construction de cultistes du chaos qui avaient jurés allégeance à Aqshy Leth, un démon incarnant le feu sacré faisant partit intégrante du warp et donc parfaitement immatériel. Les cultistes, après avoir créé ce temple, se jetèrent rituellement dans le cœur de ce volcan afin de rejoindre leur dieu. Naviento rejoignit le centre de ce temple, arrivant devant un autel ténébreux. C'est à ce moment qu'une voix s'adressa à ce maître de chapitre... L'entité lui demanda s'il était prêt à offrir ses soldats et lui-même pour devenir maître de ce monde et digne du Grand Dragon. Le démon indépendant qui se trouvaient dans cet autel avait dans l'idée de dominer cet être et d'avoir alors des space marines sous ses ordres. Naviento accepta cette offre et désira de tout son être devenir le seigneur incontesté de ce monde... et de facto le Grand Dragon que son chapitre vénérait. L'entité quitta l'autel sous la forme d'une forme vague nimbée de flammes et entra en lui. La suite fut des plus inattendues, pour l'un et pour l'autre. L'entité démoniaque ne parvint pas à détruire la volonté si puissante du Space Marine qui dévora cette essence démoniaque sans pitié. Sa volonté de psyker émérite assimila le démon qui disparu au profit d'un Naviento plus puissant, plus féroce... C'est sous les yeux de sa garde prétorienne que leur maître se secoua de spasmes douloureux, hurlant la mort quand il arracha son casque avec violence. Son armure éclata par endroits. Des pattes recouvertes d'écailles et de griffes apparurent, des ailes gigantesques sortirent de son dos et une longue queue écailleuse s'extirpa de l'armure. Sa tête prit la forme d'une gueule géante à la peau écailleuse noire, aux yeux rougeoyants... Naviento était devenu un Prince Démon ou un mutant aux pouvoirs démoniaques selon le point de vue. Son chapitre en entier se mit à genoux face à lui et pria... Les Fire Reapers étaient devenus ce qu'ils voulaient le plus, des fidèles du Grand Dragon.

Après cela, c'est en M41 que les Fire Reapers émergèrent du Maelström, un vaste territoire ayant été conquit à la force de conquêtes incroyables et sanglantes. Naviento guidait ses marines mais aussi une armada d'humains endoctrinés qui combattaient sous ses couleurs. Les Fire Reapers n'avaient pas assez de space marines pour représenter une réelle menace, mais ils avaient énormément d'humains. Des légions entières de milliers d'humains, bien équipés et issues de monde militarisés attaqués à des moments clés se levaient avec eux. Naviento commanda ses marines et son monde, commandant une conquête en dehors du Maelström depuis peu. Cependant... Tout ne resta pas ainsi...

Le Putsch :
Si Naviento était un guerrier exceptionnel, il avait aussi un don terrible pour la bataille, capable de voir au delà de ce qui se présentait à lui. Mais son égo l'empêcha de voir ce qui allait arriver. Pendant la période où ce terrible seigneur amenait sa légion dans un territoire ennemi et écrasait sa domination, il passa aussi son désir d'élever un enfant qui prendrait un jour sa suite. Bien qu'étant un démon, il savait au fond de lui que sa mort viendrait, l'ayant pressenti depuis bien longtemps. Il supposait qu'un descendant pourrait le protéger contre le destin... Il ne vit pas que c'est un de ces fils qui mettrait fin à ses jours. C'est dans le Maelström, lors de l'attaque d'un monde humain renégat que Naviento mit au monde une enfant démoniaque, mettant du même coup fin aux jours de la jeune femme qui la porta en elle. Le bébé fut nommé Ishtar...

Ishtar fut élevée avec rigueur et violence. Elle était la première créature réellement démoniaque que Naviento concevait et elle se montra digne de son statut, dans toute l'horreur qu'elle incarnait. Son corps dragonique d'une belle femme prit rapidement des formes et devint une combattante confirmée. Lors de l'attaque des mondes impériaux les plus proches, Ishtar reçut le commandement de soldats humains. Inexpérimentée mais consciente du challenge, elle commanda avec adresse et impétuosité ses hommes. Bien sûr, sa première attaque fut un échec, testant la résistance de ses hommes. Les lourdes pertes ne lui fit pas peur, mais lors de cet assaut, elle affronta un adversaire pas banal... Un commissaire impérial se dressa devant elle. Curieuse mais inspirée par un ennemi aussi fier et aussi puissant, bien que mortel, c'est avec plaisir qu'Ishtar affronta cet opposant.

Ce fut comme un déclic. Ishtar avait trouvé un but à sa vie de créature immortelle. Elle passerait désormais le reste de son existence à obtenir toujours plus de trophée et d'équipement de ces combattants. Bien vite, elle s'habilla elle-même en commissaire et s'équipa d'un sabre énergétique et d'un pistolet plasma impérial. Sans retoucher à l'iconographie impérial dont elle n'a absolument rien à faire, elle commença à structurer ses soldats en compagnies, mettant en place une doctrine de guerre plagié des soldats qu'elle avait si longtemps aperçu. Ishtar s'entoura d'hommes ayant chacun un rôle bien précis, formant une escouade de commandement. Elle s'alloua les services de centaines d'êtres tous aussi spécialisés les uns que les autres et d'hérétek. Au final, Ishtar constitua pas loin de 11 compagnies d'Inferis bien encadrés de commissaires renégats formés par les soins d'Ishtar dès la naissance. A l'instar des compagnies impériales, chaque soldat était équipé d'un uniforme et d'une arme standardisée tel que le fusil laser.

Lorsque ses soldats revenaient victorieux de plusieurs monde, l'égo qui caractérisait la famille Naviento se referma sur le Maître de Chapitre renégat... Car un beau jour, Inferis fut rapidement encerclée par l'armée d'Ishtar. En sous-effectifs et totalement dépassés, Naviento n'eut d'autres choix que de provoquer sa fille en duel afin de savoir une bonne fois pour toute à qui appartenait les forces d'Inferis. Le combat aussi terrible que mythique secoua le monde entier de ces légions renégates. Ishtar affronta la violence de son père avant de parvenir à la victoire, mettant à genoux son paternel et de le jeter sans pitié dans la lave du volcan où ils s'affrontaient. En plus d'obtenir la victoire, Inferis fut frappé de violents séismes. Personne ne sait exactement ce qui se produisit par la suite, mais Ishtar devint la maîtresse incontestée. Ayant un contrôle totale sur ce monde en destruction, déchiré, elle le modélisa selon ses envies... Inferis devint l'Inferno, un Space Hulk aux dimensions titanesques, n'égalant pas le Roc des Dark Angel, mais ridiculisant en taille les stations orbitales impériales.

Ishtar avait tout gagné. Sa victoire était totale. Elle possédait à la fois le commandement des 300 space marines des Fire Reapers sous ses ordres, mais aussi les humains formant ses compagnies bien organisées et bien structurées, copie ténébreuse des compagnies impériales. Les Fire Reapers sont devenus nomades et se cachent dans le Maelström la plupart du temps. Ils ressortent du warp par moment afin d'attaquer des mondes proches, refaisant le plein de ressources. Ils profitent ainsi du calme relatif autour du Maelström, comparé à la surveillance accrue de l'Oeil de la Terreur. On raconte qu'ils entretiendraient une relation distante avec les Red Corsairs qui les ont laissés tomber dès leur création. Il y a des rumeurs voulant qu'Ishtar serait une adoratrice de Slannesh, voulant une perfection du combat et un comportement débridé. Personne ne sait si Naviento existe toujours. Des rumeurs prétendent qu'il serait enfermé dans la salle des machines de l'Inferno, dans les moteurs de ce dernier qui fonctionnent au magma de leur planète.

Monde natal :
Lokus IV était un monde jungle à la situation assez particulière. Le rayonnement de la géante gazeuse rouge la plus proche a donné une teinte pourpre à la végétation de cette jungle. Les climats chauds et tropicaux étaient majoritairement dans les zones dites tempérées. Les pôles étaient pour la plupart montagneux et ce n'est qu'aux sommets que l'on retrouvait de la neige. La zone équatoriale était une bande désertique et non viable qui ne possédait aucune forme de vie. Lokus IV étant frappée de séismes, les éruptions volcaniques n'étaient pas rares. Plusieurs peuplades tribales peuplaient ce monde dans les deux hémisphères, se faisant la guerre par moment. Leur niveau de technologie arrivant à peine à l'âge de fer, ils se regroupaient en cités entourées de murailles pour y demeurer à l'abris de la faune sauvage de ce monde. Lors de la trahison avérée du chapitre des Fire Reapers, l'exterminatus n'a laissé de ce monde qu'un cailloux morne et froid, gravitant autour de cette géante gazeuse.

Pendant un temps, ce chapitre se retrouva sur Inferis, un monde démon volcanique qui vibrait d'une énergie ténébreuse nommée Aqshy. Naviento ne modifia pas volontairement ce monde, restant dans son aspect naturel de planète volcanique à l'atmosphère lourde et peu respirable. Plusieurs temples se trouvaient sur la surface de ce monde et devinrent les cités d'obsidienne de cette planète. Naviento vivait dans une des forteresse, dans le plus grand volcan d'Inferis. Lors du grand duel entre Ishtar et Naviento, le monde se déchira au rythme des conflits. Le magma de ce monde dévora les continents et devint la concentration des puissances d'Ishtar. Elle se mêla avec la barge de bataille le Fire Bearer. La structure métallique du vaisseau se modifia sous la volonté d'Ishtar et devint un Space Hulk gigantesque.

L'Inferno est un vaisseau démon, mi-météorite, mi-barge de bataille, aux dimensions épiques. Il est difficile de décrire un vaisseau aussi torturé et aussi ténébreux que ce dernier. On peut autant circuler dans des coursives labyrinthiques ou arriver dans des parois rocheuses étroites, ou encore dans de grandes places creusées telle une arène. Il y a peu de témoignages de la structure interne de ce vaisseau qui peut contenir des millions d'humains. Il s'auto-suffit et contient une quantité non négligeable de créatures provenant de différents horizons, collectionnés par Ishtar. Les caprices de cette reine ténébreuse sont complexes et nombreux. Etrangement, la signature radar de l'Inferno évoque la forme d'un dragon.

Doctrines de combat :
Les Fire Reapers ont fait de leur composition assez particulière une force. Les marines forment une armée d'élite qui fait la différence avec l'aide des humains plus nombreux et mobiles qui font un travail de sape excellent. L'usage de blindés n'est pas rare et alors que les soldats humains réalisent un travail d'assaut assez rapide. Les stratégies de combat des Fire Reapers change rarement mais s'adapte en fonction de l'adversaire. Les humains font une mitraille quasi constante sur l'adversaire et les Space Marines font usage d'armes lourdes et d'armes de souffle avant de fondre sur les rangs ennemis dans un corps à corps sanglant. Lorsque les humains ont fait gagner assez de temps aux Space Marines pour arriver en contact avec l'ennemi, la victoire est pratiquement assurée par les Fire Reapers qui concentreront leurs attaques sur des unités gradés et briser la chaîne de commandement adverse. Les Fire Reapers font un maximum de prisonnier, source inépuisable de nouvelles recrues. Lorsque la victoire est de leur côté, les gradés capturés sont laissés au jugement des prisonniers afin de sélectionner les futur soldats. Ishtar fait personnellement usage d'un Baneblade pour livrer des batailles.

Organisation :
Malgré le fait que les Fire Reapers soient des renégats, ils font preuve d'une structure bien précise et très réglementée. La structure de l'armée est découpée en deux parties distinctes. D'un côté les Marines renégats et de l'autre les Compagnies d'humains.

Les Marines des Fire Reapers se sont débarrassés pour la plupart des iconographies impériales. Les symboles d'Ishtar et du Dragon sont présentes sur leurs armures. Lorsqu'ils étaient impériaux, le chapitre faisait usage d'un matériel ayant fait leurs preuves. La quasi totalité de leurs armures étaient des Mk 6 Corvus. Les artificiers du chapitre modifiaient les casques en bec pour ressembler à des gueules de dragon. L'ajout de cornes a été pour la plupart été effectuées. L'usage de peaux de reptiles ou de décorations en rapport aux dragons font l'unanimité. Les 333 space marines des Fire Reapers sont tous répartit en une seule et unique compagnie. Ils vivent un peu plus reclus et ne sont déplacés qu'en de rares occasions. Pour garantir l'absence de pertes, les Marines du Feu (le nom qu'ils se sont donnés) ont liés leur âme à l'Inferno. Chaque perte sur le champ de bataille reviendra à la vie dans la salle des machines de l'Inferno. Quand un marine tombe au sol, sa dépouille se consume intégralement, ne laissant rien derrière. Cela prendra un peu de temps, mais son corps se créera à nouveau avec son ancien équipement dans le cœur du vaisseau et reprendra du service.

Les compagnies humaines des Fire Reapers sont composées de 11 compagnies en tout et pour tout. La première est commandée en personne par Ishtar qui n'a pas peur de revenir sur le champ de bataille. L'uniforme rutilant des soldats se compose principalement d'une tenue en cuir, trouvant en l'élevage de lézards géants une ressource inépuisable pour les vêtements dont la résistance est approuvée. La plupart possède un fusil laser, dont les stock impériaux sont souvent dévalisés, ou en faisant appel au marché noir. Les structures bien définies dans humains sont copiés sur les impériaux. De nombreux commissaires sont formés depuis la naissance avec le même endoctrinement pour en faire des gradés inflexibles. Ishtar a volontairement institué le contrôle totale des troupes par ces agents bien précis qui pourront pousser les soldats à des actes courageux. La première compagnie comprend les soldats ayant pour la plupart des mutations. On parle aussi d'abhumains car les mutations finales ont une homogénéité assez palpable. Les compagnies 9, 10 et 11 sont pour la plupart des esclaves et des humains poussés à la bataille sans espoir de survie, telle une compagnie pénale.

Croyances :
Les religions de Lokus IV tournaient autour d'une légende tribale voulant que les origines de leur monde était un dragon enroulé sur lui-même qui aurait lentement formé leur monde. Le Grand Dragon ou Dragon Millénaire aurait donc été leur dieu titulaire. Les missionnaires impériaux racontèrent que ce dragon ne pouvait être que la volonté de l'Empereur-Dieu. Cependant, même si cette explication pouvait satisfaire le Ministorium à l'époque, elle sema les graines de la trahison. Au final, le chapitre se mit à vénérer autre chose que les manifestations de l'empereur. Lorsque les mutations frappèrent le chapitre, ils virent ça comme des bienfaits. Naviento une fois devenu un dragon devint sujet d'une vénération sans limite. Ishtar elle-même née dragonne avait eut droit à une vénération encore plus forte. Contrairement à beaucoup de légions, il n'y a pas spécialement d'étoiles du chaos ou encore de vénération du chaos universel. On ne peut donc pas vraiment parler de Marines du Chaos. On raconte cependant qu'Ishtar et ses proches seraient des adorateurs de Slannesh, mais avec distance. Il n'y a donc pas vraiment de servitude au Chaos d'aucune façon que ce soit.

Patrimoine génétique :
A la base, le patrimoine génétique des Salamanders dont sont issus le chapitre des Fire Reapers était déjà instable. L'exposition permanente au Warp du Maelström très proche sur Lokus IV avait également amené une corruption lente mais présente. De plus, le fait de venir de la 21ème fondation, maudite à la base, n'aida pas au devenir des Fire Reapers. Les Marines ont la plupart une peau sombre et les yeux rouges. Comme dit plus haut, les mutations courantes sont les yeux rouges aux pupilles verticales et des écailles éparses. Il y a cependant des mutations plus visibles, comme un début d’appendice caudal, une épine dorsale proéminente et des cornes. Les traits dragoniques du chapitre ont été leur marque de fabrique.

Les soldats humains ou abhumains sont pour la plupart sujets à des mutations telle les traits de dragon et de lézard que partage déjà les space marines. Les mutations sont lentes et ne sont pas volontaires. Cependant, un humain qui accède au stade d'homme-dragon est appelé Dragma. Il est alors directement propulsé dans la première compagnie, devenant un être révéré par ses paires.

Cri de guerre :
« D'entre les flammes nous reviendront ! »
Est un cri de guerre usuellement utilisé par les Marines du Feu.
Les humains préfèrent utiliser ce dernier.
« La force dans la Mort ! »

Schéma de couleur :


Schémas pré-hérésie
Schémas actuel


Dernière édition par Dark Kommissar le Mer 28 Mar 2012, 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dark Kommissar



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: [WIP-DEX] Codex Fire Reapers   Mer 28 Mar 2012, 17:17

Partie Codex à venir et sera présentée dans ce message, merci !
Revenir en haut Aller en bas
 
[WIP-DEX] Codex Fire Reapers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Codex Chevaliers Gris : Avril 2011
» Premium Deck Series: Fire & Lightning
» [Codex maison] La Fédération
» Que pensez vous du codex Astartes?
» [PC]Frets on Fire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ULTIM 40K :: +++ ULTIMA LIBRARIUM +++ :: SCRIPTORIUM-
Sauter vers: