AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le canon...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nash



Nombre de messages : 2919
Date d'inscription : 31/05/2006
Age : 39

MessageSujet: Le canon...   Ven 13 Nov 2009, 20:14

Lorsque l'on écrit de la fan-fiction, il est important de savoir ce que l'on doit considérer comme une vérité établie et ce que l'on peut changer sans altérer la crédibilité de son texte. C'est cette notion qui définit le terme de canon...

Voici la définition qu'en donne Wikipedia:
Citation :
Dans un univers de fiction, le canon désigne toute production littéraire, cinématographique, graphique, ou vidéoludique, qui est considérée comme authentique ou officielle, ainsi que tous les personnages, évènements, lieux, dont l'existence dans un univers de fiction donné est indiscutable.

Cependant, parce qu'il a été développé sur plus de 20 ans par des auteurs différents, chacun avec sa propre vision, le fluff de 40K est plein de contradictions, de zones d'ombre et d'imprécisions. Il est donc difficile de trouver ce qui est vraiment "officiel, authentique et indiscutable"!

Que doit-on alors considérer comme canon? C'est une question qui revient sans arrêt...

Tellement souvent d'ailleurs que GW a dû y apporter une réponse. Celle-ci peut être trouvée dans les FAQ du site de la Black Library, je la traduis ici pour les non anglophones...

Citation :
Gardez à l'esprit que Warhammer et Warhammer 40,000 sont des mondes où les demi-vérités, la propagande, la politique, les légendes et les mythes existent. La vérité absolue qui est implicite lorsque l'on parle de "background canon" ne sera jamais connue pour cette raison. Tout ce que nous savons sur ces mondes provient du point de vue de personnes à l'intérieur de ceux-ci et est par conséquent incomplet et parfois même faux. La vérité est changeante, discutable et parfois perdue lorsque ceux qui sont victorieux écrivent l'histoire...

Voici la règle de base: Oui, tout est officiel, mais rappelez vous que ces informations provienne d'un temps où les histoires ne sont pas toujours vraies, ou tout au moins 100% fidèles à la réalité. Si quelque chose porte le logo de 40K, alors son contenu existe dans l'univers de 40K. Ou c'était une légende qui aurait pu arriver. Ou une rumeur qui peut, ou pas, avoir un fond de vérité.

Tournons cela autrement: tout ce qui porte le logo 40K est aussi officiel qu'un Codex... Et au moins aussi rempli de rumeurs, légendes déformées et contre-vérités.

Je pense que le vrai problème pour moi, et je ne parle que pour moi, est que cette "grande question" n'a aucune importance. Tout est aussi vrai que le reste, et en même temps tout aussi faux/un-souvenir-tronqué/partiellement-vrai. La réponse sera toujours "Oui et non" ou peut-être "Parfois". Et pour moi il est inutile de chercher plus loin.

Bon, demandez nous des choses spécifiques, comme par exemple si les Black Templars peuvent cracher de l'acide et nous pourrons répondre à ça, et à bien d'autres. Mais, une fois de plus, souvenez vous que la réponse pourra très bien être "parfois" ou "cela varie selon les cas" ou "ca dépend".

Mais est-ce que tout est vrai? Oui et non. Même si certaines choses sont tout simplement contradictoires? Oui et non. Est ce que nous faisons exprès de se contredire, de re-raconter avec des différences? Oui, nous le faisons. Est-ce que le plus récent une source le plus vrai son contenu? Oui et non. dans certains cas, est-il vrai que les sources plus vieilles sont les plus proches de la vérité? Oui et non. Peut-être et parfois. Ca dépend et varie selon les cas.

C'est un univers pourrissant sans GPS ni système globale de communication galactique, où l'on s'accroche à certains faits "précieux" bien après qu'ils aient été changé au delà de toute possibilité d'y retrouver la vérité. Lisez donc "A Canticle for Liebowitz" by Walter M Miller, une histoire à propos de moines luttant pour conserver un certain savoir après une guerre nucléaire; cela résume bien la situation à mon avis.

Désolé si tout ça est un peu trop grandiloquent. Je ne souhaitais pas paraitre condescendant.

Pour essayer de répondre à la question de départ: Quelle est la définition de GW du canon? peut-être n'en avons nous pas. Parfois et peut-être. Ou peut-être en avons nous une et je ne vous le dit pas.
-Marc Gascoigne

Dans un White Dwarf anglais (n°320) cette question a également été abordée mais d'un point de vue plus "ludique", indiquant ce qui peut-être considéré comme vrai, ou pas, lorsque l'on aborde une partie ou une campagne. De même que pour l'article précédent, voici une traduction pour les non anglophones du passage qui nous intéresse:

Citation :
Le background n'existe que comme contexte pour les jeux que vous jouez. Malgré les événements occasionnels, le background n'a jamais été envisagé comme une narration qui serait mise à jour constamment. Le fond de l'histoire nous parle de questions, mystères, énigmes, problèmes et conflits. Les joueurs explorent et résolvent ces questions en jouant des parties et en construisant leurs armées. Pour résumer, le background ne fournit que le début, c'est aux joueurs de fournir la fin.

Quel est donc le plan de Cypher? Et bien, cela peut-être tout ce dont vous avez besoin que ce soit pour vos parties et vos campagnes. Quel est le lien entre le Culte Mechanicus et le Dragon? Celui qui vous convient pour vos parties.

Le background est un peu comme le chat de Schrödinger: rien n'est défini tant que les joueurs n'ont pas regardé dans la boite, en jouant des parties, et ainsi déterminé les conséquences par eux-mêmes. Le background doit être plein de possibilités prêtes à être exploitées et développé par les joueurs, et non des réponses qui limitent le potentiel du jeu et son cadre.

John Blanche
Et voilà... Selon GW "tout et son contraire est vrai", intéressant n'est-ce pas? Si pour GW cette explication tient la route, affirmant qu'ils se gardent le droit de contredire ce qui était une vérité la veille, il n'en est pas de même pour celui qui tente d'écrire de la fan-fiction, ou de développer l'historique de son armée...
Alors, ces réponses sont-elles satisfaisantes? Pas vraiment.

En particulier, ce que ces deux articles ne prennent pas en compte c'est que, si l'on écrit bien son fluff pour soi-même avant tout, on le partage ensuite avec d'autres. Et si notre interprétation d'un point de l'univers ne colle pas avec celle du lecteur alors tout simplement sa réaction sera de tout rejeter en bloc!
Quand on écrit, même pour soi-même, on imagine toujours ce que les autres ressentiraient s'ils le lisaient. Et quand on le poste sur un forum (ou ailleurs sur internet) on confronte alors sa création au lecteur et on espère qu'il appréciera.

Et cela implique un peu plus de restrictions que ce que GW prétend... S'ils peuvent se permettre d'écrire des choses qui contredisent le fluff antérieur, c'est uniquement parce que la nouvelle source porte elle aussi le fameux "logo de 40K". Un fan ne peut pas se permettre cela sans voir son texte détruit au bout de quelques secondes par quelqu'un affirmant "mais le fluff dit que... et toi tu dis le contraire!". A moins d'expliquer auparavant que son histoire se trouve dans une version "parallèle" de l'univers qui ne prend pas en compte telle ou telle limitation, mais en faisant ça de nombreux lecteurs s'arrêteront de lire car ils ne sont pas intéressés par du "et si..."

Alors, la question se pose toujours... Que doit-on considérer comme canon lorsque l'on souhaite écrire des histoires situées dans l'univers de 40K? Et la réponse est plus simple qu'il n'y parait: il faut toujours choisir la version la plus restrictive de l'univers.

Cela signifie que si deux versions officielles affirment dans un cas qu'un personnage est capable de faire quelque chose, et dans un autre qu'il en est incapable, alors il vaut mieux considérer la seconde comme juste car on risque moins de faire se dire au lecteur "Mais? Ce n’est pas possible!" et de le perdre en cours de route.

Et oui, je sais que s'ajouter des restrictions en plus de celles que doivent respecter les auteurs officiels semble rendre la tâche encore plus difficile. Mais en fait cela vous la facilite. Etre crédible lorsque l'on frôle les limites de l'univers est un exercice bien plus difficile que d'écrire une histoire intéressante en restant bien à l'intérieur du cadre communément admis à l'univers...
En effet, chaque chose discutable que l'on introduit dans un texte doit être justifiée au moins suffisamment pour convaincre le lecteur du bien fondé du point de vue choisi, et cela est bien plus difficile à faire que de choisir l'option la plus restrictive, qui, elle, ne demandera aucune justification!

Donc, dans les cas où vous en arrivez, après recherches, à tomber sur un point de l'univers dont le fluff se contredit, ou n'est pas très clair, ne vous demandez pas laquelle est canon mais plutôt laquelle des deux soulèvera le moins de questions. Vous vous rendrez un véritable service!

Et pour les cas où aucune info dans le fluff ne peut vous renseigner, alors il vous reste deux solutions: soit prendre l'explication la plus "terre à terre" possible, soit en discuter avec d'autres fans avant de vous engager dans une voie qui pourrait miner les fondations de votre texte.

Et, si vous choisissez cette dernière solution, les membres de l'Ultim' se feront une joie de vous aider!

________________________________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Le canon...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canon feu d'enfer / batterie tonnerre de feu
» Canon Orgu'(asmique)...
» Droit Canon
» Canon ou canon orgue ??
» Canon anatomique pour les nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ULTIM 40K :: +++ ULTIMA LIBRARIUM +++ :: SCRIPTORIUM-
Sauter vers: